Rachat des serveurs d'IBM par Lenovo : feu vert de la sécurité américaine

Les autorités de régulation américaines viennent d'autoriser la vente de l'activité de construction de serveurs d'entrée de gamme d'IBM au chinois Lenovo.

Le Comité des investissements étrangers américain (CFIUS) vient d'autoriser la vente par IBM de son activité de construction de serveurs d'entrée de gamme (x86) au chinois Lenovo. L'opération estimée à 2,3 milliards de dollars avait été annoncée en janvier dernier. Les technologies IBM System x, BladeCenter, NeXtScale, iDataPlex, ainsi que Flex Syste et Flex Integrated Systems vont ainsi pouvoir passer dans l'escarcelle du géant chinois du PC.

Le CFIUS devait notamment étudier l'impact de l'opération sur la sécurité des Etats-Unis, sachant que les modèles de serveur en question équipent un grand nombre de centres de données américains. Cette acquisition était donc potentiellement sensible pour le pays. Dans un communiqué, IBM indique qu'il s'agissait du dernier obstacle à la finalisation de l'opération. Un rachat qui, rappelons le, s'inscrit dans sa stratégie de recentrage sur les terrains de la prestation de services, du logiciel et des services de cloud.

Serveurs / IBM