Oculus Rift : les premières expérimentations pros révélées

Des sociétés françaises commencent à s'intéresser de près au casque de réalité virtuelle de Facebook. C'est notamment le cas dans l'industrie, le tourisme ou l'immobilier.

A l'heure des précommandes des Oculus Rift, force est de se demander quels usages pourraient avoir le casque de réalité virtuelle de Facebook dans le monde professionnel. Voilà plus d'un an qu'une version bêta de l'Oculus a été proposée aux développeurs. Une période de pré-lancement qui a permis aux premières entreprises intéressées par le concept de plancher sur des projets pilotes. A l'issue de cette phase, les tests réalisés donnent une vision plus concrète des applications qui pourraient être mises en œuvre en entreprise.

Préparer une opération de crise sur un site classé Seveso

Cette période exploratoire montre d'abord que l'Oculus pourrait trouver un intérêt dans l'industrie. "Les Oculus Rift peuvent par exemple permettre de préparer une opération de crise sur un site classé Seveso touché par un incident, une infrastructure pétrolière, nucléaire ou chimique", explique Jean-Claude Guyard, directeur des Labs' Innovation de Capgemini en France. Plongés dans un environnement immersif 3D reproduisant le lieu ciblé, les agents d'intervention pourront ainsi repérer le terrain et répéter les gestes à réaliser pour réparer une panne ou une fuite de combustible. "Cet exercice leur permettra d'être plus efficaces une fois sur place, mais aussi de sécuriser leur intervention", ajoute Jean-Claude Guyard.

Dans le cadre d'une de ses missions, le Lab'Innovation de Capgemini a mis au point une application permettant de se promener, grâce aux Oculus Rift, dans un environnement reproduisant une infrastructure industrielle. Objectif : donner la possibilité aux experts de préparer une intervention suite à un incident.

Oculus Rift au service de la formation professionnelle

Toujours dans le domaine industriel, les lunettes de Facebook sont également identifiées comme un bon moyen de formation. "L'Oculus peut par exemple constituer une solution d'apprentissage intéressante pour appréhender de nouvelles procédures sur un site de production", note David-Henri Bismuth, responsable du Lab de Niji (qui a accompagné la réalisation d'un proof of concept sur le sujet). Et Jean-Claude Guyard chez Capgemini d'ajouter : "De grands constructeurs automobiles planchent aussi sur des environnements Oculus pour entrainer leurs équipes avant l'entrée en fonction de nouvelles chaînes de fabrication."

De nombreuses applications possibles dans le secteur de la santé

Mais pour David-Henri Bismuth, les capacités de l'Oculus en matière de formation pourraient intéresser beaucoup d'autres secteurs. "Nous travaillons pour un groupement universitaire français sur des applications Oculus de formation autour de la thématique santé", évoque notamment l'expert de Niji. "Dans ce domaine, l'Oculus peut permettre par exemple de concevoir des guides immersifs du corps humain, ou encore de se projeter au niveau neuronal à l'instar de ce que propose l'application Neuron". Mais David-Henri Bismuth évoque d'autres applications sur le terrain médical, comme l'assistance d'opération chirurgicale, à distance, avec des caméras 360° dans le bloc.

Dans le domaine médical, les Oculus permettent notamment d'imaginer des applications pour assister des opérations chirurgicales à distance, ou encore se former à la chirurgie. Ci-dessus, la capture d'une application Oculus simulant un bloc opératoire.

Les Oculus envisagées comme simulateur de vol

Du côté du Lab'Innovation de Capgemini, on relève aussi un intérêt des industriels de l'aviation, notamment français, pour Oculus Rift, toujours pour des besoins de formation. Les lunettes immersives offrent en effet une alternative beaucoup plus légère aux simulateurs de vol traditionnels, permettant aux pilotes de se familiariser avec les nouveaux modèles d'avion. "Ils pourraient ainsi s'entrainer à la maison, sur leur propre ordinateur, via une application Oculus simulant le tableau de bord et les effets de vol", souligne-t-on chez Capgemini.

Visiter un bien immobilier vendu sur plan en réalité virtuelle

Les Oculus pourraient, aussi, trouver de nombreuses applications en matière de gestion de la relation client. Sur ce terrain, Niji a notamment mené une mission pour le compte du promoteur immobilier Sogeprom (une filiale de la Société Générale). "L'idée est de proposer une visite virtuelle d'un bien vendu sur plan, et de se baser pour ce faire sur les plans 3D déjà conçus par l'architecte", explique David-Henri Bismuth.

Dans un tout autre domaine de l'expérience client, certains acteurs du tourisme, notamment français, étudient quant à eux la piste des Oculus pour proposer de visiter certains lieux touristiques. Là, l'idée est de proposer au public de parcourir, via la réalité virtuelle, des espaces qui ne sont pas accessibles au public, pour des raisons de conservation par exemple (comme les grottes de Lascaux), ou qui ont disparu (tel le site archéologique de Palmyre détruit par Daech).

Sogeprom (une filiale de la Société Générale) explore la possibilité de faire visiter à ses clients les biens immobiliers qu'elle vent sur plan.

Et toujours en matière de CRM, les lunettes de Facebook ouvrent de nouvelles perspectives sur le front du support technique. "Les Oculus, avec leur vision à 360 degrés, fournissent un bon moyen de proposer une assistance technique à distance, sur un équipement industriel complexe par exemple. D'autant qu'il est possible de faire apparaître dans le casque le plan d'un équipement en surimpression, via la fonction de réalité augmentée des Oculus, ou encore d'accéder à une documentation technique", commente Jean-Claude Guyard.

Visiter sa future voiture et en choisir les options

Enfin, la communication de marque est évoquée par les experts comme un potentiel terrain de développement pour les Oculus. "Typiquement, il s'agit de proposer une expérience immersive d'un produit", précise David-Henri Bismuth chez Niji. Sur ce terrain, plusieurs groupes français se sont déjà engagés dans des projets concrets. C'est le cas de Renault-Nissan avec une application pour visiter sa future voiture et en choisir les options, de Total qui propose de suivre le parcours de l'essence au cœur d'un moteur via les Oculus, ou encore de Nivea qui a conçu un environnement de découverte de la peau à l'échelle moléculaire pour promouvoir une crème (il est proposé sur un espace d'exposition à Paris - La Défense).

Nissan a conçu une app Oculus pour configurer les options de son automobile.

Innovation / Facebook