Selon une étude, Microsoft Teams pourrait rattraper Slack d'ici deux ans

Selon une étude, Microsoft Teams pourrait rattraper Slack d'ici deux ans Lancée en novembre dernier, la solution de team messaging de Microsoft est considérée comme une alternative très sérieuse à Slack. C'est ce que révèle une étude de Spiceworks.

Sur le terrain des outils de collaboration orientés messagerie instantanée, Skype demeure, et de loin, la solution la plus souvent utilisée en entreprise. Les organisations de plus de 500 salariés seraient désormais 50% à l'avoir déployée. L'indicateur est tiré d'une étude de Spiceworks réalisée fin 2016 auprès de 450 organisations basées en Amérique du Nord et dans la vaste région "Europe, Moyen-Orient et Afrique". 

Sur ce segment, l'application de Microsoft fait cependant face à une concurrence de plus en plus forte. Ses challengers ? La messagerie instantanée de Google (Hangouts). Mais aussi l'outil de messagerie d'équipe Slack - dont le niveau de popularité explose depuis environ deux ans. Toujours selon Spiceworks, le taux de pénétration de Slack dans les grandes entreprises se hisse à 14% fin 2016. C'est pour enrayer cette montée en puissance que Microsoft a dévoilé en novembre sa propre solution de team messaging, alias Microsoft Teams. 

© Spiceworks

Microsoft Teams : un excellent accueil par le marché

Or, Microsoft Teams (qui, rappelons-le, s'adosse elle-même à Skype) semble être bien accueillie par le marché. Du moins d'après les indicateurs de Spiceworks. Pour preuve : pas moins de 17% des organisations interrogées par l'éditeur d'outil de supervision prévoient d'adopter le produit d'ici deux ans. Et sachant que 3% des répondants indiquent avoir déjà commencé à déployer Microsoft Teams, "cela porterait potentiellement à 20% son taux de pénétration d'ici fin 2018", pointe Spiceworks. Conclusion : si les différentes projections d'adoption dessinées par Spiceworks se révèlent exactes (voir le graphique ci-dessous), la part de marché de Teams pourrait passer devant celle de Slack dans ce laps de temps...

© Spiceworks

Un argument d'importance : le prix

Comment expliquer une telle projection ? Dans la tête des utilisateurs, l'intégration de Teams à Office 365 représente indéniablement une de ses valeurs ajoutées centrale, notamment face à Slack. Autre argument souvent mis en avant (et sans doute encore plus important) : le prix. Le forfait d'entrée de gamme d'Office 365 Business (Essentials), qui inclura Teams, coûte environ 5 dollars mensuels par utilisateur. Et cet abonnement comprend, en plus, la messagerie Exchange, une capacité d'un To de stockage (sur OneDrive) et Skype Entreprise. Pour mémoire, la version standard de Slack s'élève, elle, à 6,67 dollars par utilisateur et par mois.

Une indicateur qui demande à être confirmé

Reste que l'accueil réservé à Microsoft Teams est pour l'heure un accueil "à chaud". Le produit est encore en bêta. Il faudra suivre la tendance dans les mois qui suivront la sortie de la version finale, qui doit intervenir d'ici l'été.

Dans le détail des points forts attendus d'une messagerie instantanée, force est de constater, d'ailleurs, que Microsoft Teams n'est pas bien notée par les entreprises interrogées par Spiceworks. Peut-être que ces dernières attendent de se faire une idée plus claire de l'application sur la base de sa version finale encore à venir. "Quand on demande aux utilisateurs de classer les apps de chat par critères attendus, en incluant la sécurité, la fiabilité ou encore l'innovation, c'est Slack et Skype for Business qui arrivent en tête dans la plupart des cas", constate ainsi l'éditeur. Au sein de cette grille d'évaluation (voir ci-dessous), Google Hangouts est considéré, lui, comme l'outil de messagerie instantanée le plus rentable financièrement.

© Spiceworks

A lire aussi :

Microsoft / Slack