La direction de Microsoft France passe à l'ère du management "social"

Yam Jam chez Microsoft France La direction de la filiale organise des sessions sur son réseau social d'entreprise pour répondre aux questions des salariés. Plongeon au cœur d'un management d'un nouveau genre.

Le comité de direction de Microsoft France s'est mis au YamJam. Son principe ? Sur le réseau social d'entreprise du groupe, basé sur la solution maison Yammer, ses membres répondent pendant une heure aux questions des 1 700 salariés de la filiale française. Tous les membres du comité de direction participent à l'exercice, y compris le président de Microsoft France Alain Crozier. Chacun intervient en fonction de son domaine de responsabilité.

Une heure lors de laquelle la direction répond à toutes les questions

nathalie writgh
Nathalie Wright, directrice de la Division Grandes Entreprises et Partenaires de Microsoft France, a décidé d'organiser des Yammer Jam avec ses équipes. © Microsoft

"Les questions sont dispatchées par la communication interne. Nous nous engageons à répondre à toutes", confie Nathalie Wright, directrice de la Division Grandes Entreprises et Partenaires de Microsoft France. "C'est une manière de sentir l'entreprise car il est parfois plus facile de poser une question par écrit sur un réseau social, que par oral. Mais c'est une prise de risque pour nous. Il faut se sentir prêt à être attaqué sur des sujets parfois sensibles, et à répondre avec précision sans langue de bois."

Pour l'heure, la direction de Microsoft France s'est déjà prêtée à l'exercice à deux reprises. "Ces Yam Jam nous permettent aussi de nous challenger les uns les autres au sein du comité de direction en termes de capacité de leadership", poursuit Nathalie Wright. "Ils induisent aussi une évolution culturelle profonde dans notre manière de fonctionner."

Des Yam Jam qui ne remplacent pas les réunions physiques

Pour Nathalie Wright, les Yam Jam ne peuvent se substituer aux réunions physiques, mais doivent être plutôt conçus comme un outil complémentaire de management. Désormais persuadée de l'intérêt de ces réunions virtuelles, la directrice de la Division Grandes Entreprises et Partenaires de Microsoft France a d'ailleurs décidé de pratiquer le Yam Jam au sein de son équipe, via un événement trimestriel faisant éventuellement intervenir des experts extérieurs.

Il faut dire que Nathalie Wright utilisait déjà Yammer depuis quelque temps déjà pour dynamiser ses projets, déceler des profils internes présentant une expérience particulière, les mettre en lien avec un groupe de travail qui pourrait en bénéficier, ou encore faire émerger des agents du changement dans tel ou tel domaine. "Et sur le plan des communications que j'ai à faire, je ne passe pratiquement plus que par Yammer. 80% des messages que j'envoyais à mes équipes par mails transitent désormais par le réseau social", estime-t-elle pour finir. 

Réseau social d'entreprise / MICROSOFT FRANCE