Pourquoi Symantec a encore mis dehors son PDG

Après Enrique Salem en 2012, c'est au tour de son successeur Steve Bennett d'être débarqué de son poste de PDG. C'est son manque d'innovation qui lui a coûté sa place.

Symantec se cherche encore un nouveau patron. Après avoir évincé en juillet 2012 Enrique Salem alors CEO de Symantec, le conseil d'administration vient de mettre à la porte son successeur Steve Bennett. Après la nouvelle, la cours de bourse du fournisseur de sécurité s'est affolé en affichant un recul en séance de près de 10%. 

Selon le New York Times, citant une source proche du conseil d'administration de Symantec, le PDG a été mis dehors pour des raisons précises : "Le conseil d'administration a poussé Steve Bennett vers la sortie après avoir décidé qu'il n'apportait pas assez d'initiatives pour la croissance, et pas assez d'innovation dans les nouveaux produits."

Le spécialiste des solutions de sécurité a précisé qu'il s'attendait, pour son 4e trimestre fiscal en cours, à une baisse de son chiffre d'affaires, qui devrait se situer dans une fourchette comprise entre 1,6 et 1,66 milliard de dollars, contre 1,7 milliard l'année précédente.  

Symantec / Chiffre d'affaires