Le secteur IT crée deux fois plus d'entreprises que les autres

L'Insee vient de publier son rapport sur les créations d'entreprises en 2009, avec un total de 30 292 nouvelles sociétés dans le secteur de l'information et des télécommunications. Le statut d'auto-entrepreneur y est pour beaucoup.

L'Insee vient de publier son rapport sur les créations d'entreprises en 2009, avec un total de 30 292 nouvelles sociétés dans le secteur de l'information et des télécommunications. 

Par rapport aux chiffres de 2008, cela représente un bond de 140%, ce qui s'explique principalement par la mise en place du statut d'auto-entrepreneur.

Hors secteur IT, l'année écoulée a vu le nombre de créations d'entreprises n'augmenter "que" de 75%. En tout, ce sont 320 019 demandes de création en France sous ce régime, toutes activités confondues, soit une création d'entreprise sur deux.

Grâce à ce statut valable depuis le 1er janvier 2009, tout salarié, chômeur, retraité ou étudiant peut développer une activité à titre principal ou complémentaire pour accroître ses revenus, de façon simple et avec un régime fiscal avantageux.

Le taux de survie des auto-entrepreneurs est de 2 à 3 ans

En fait, la création d'entreprise est elle-même gratuite, et les cotisations sociales et les impôts ne sont à payer qu'en cas d'activité réelle. D'ailleurs, toujours selon l'Insee, les auto-entrepreneurs sont pour la moitié des personnes sans activité. On apprend également que la durée de vie des auto-entrepreneurs est de 2 à 3 ans.

Il faut rappeler aussi que, selon les chiffres de la Dares (Direction de l'Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques), le chômage des informaticiens en décembre 2009 s'élevait tout de même à 29 700 personnes, parmi les inscrits au Pôle Emploi de la catégorie A, bien qu'en légère baisse.

Ce chiffre correspond à 7% du secteur, et nombres d'entre eux pourraient figurer dans les prochaines créations d'entreprises sous le régime d'auto-entrepreneur. 

Une tendance américaine à ne pas suivre 

Dans le même temps, le nombre de licenciements aux Etats-Unis dans le secteur informatique atteint des records depuis son pic en 2005, avec 174 629 suppressions d'emplois dans les secteurs de l'informatique, de l'électronique et des télécommunications.

Etant donné que les tendances américaines sont bien souvent répercutées à court terme sur les autres pays développés, le secteur IT français n'est pas à l'abri.

Autour du même sujet