Nicolas Chabrier (Evaluant) : "Nous contribuons à former des profils plus pertinents, donc mieux rémunérés"

Le P-DG de la SSII a été nommé président du comité de perfectionnement de l'école d'ingénieur Ensisa. Il explique les raisons de son engagement auprès de cette établissement et ce qu'il en attend.

Votre société va présider une commission composée de professionnels qui va travailler en lien avec l'équipe enseignante de l'école. Quels sont les objectifs de cette commission ?
La commission que je dirige a pour objectif d'établir un lien entre l'équipe enseignante et des acteurs du marché de l'informatique.

Parmi les sociétés représentées dans cette commission, on retrouve Dassault Systèmes, Novartis, Alacatel-Lucent qui ont, à différents niveaux, eu des liens avec l'Ensisa. La commission donne son avis sur le projet pédagogique de l'école et son adéquation par rapport aux attentes du secteur.

Pourquoi et comment une SSII est-elle amenée à se rapprocher d'une école d'ingénieur ?
Tout d'abord avec l'Ensisa, l'histoire a débuté il y a près de 10 ans. Je suis, en effet, issue de cette école. De plus, la création de notre entreprise a été rendue possible entre autres par son soutien car nous avons été hébergés dans les locaux de l'Ensisa pendant près de trois ans.

Ces deux univers - école d'ingénieur et SSII - ne me sont pas du tout inconnus et je comprends relativement bien les attentes de chacun.

Il nous semble utile de tisser des liens très tôt avec nos futures potentielles recrues

Quel est votre intérêt dans ce partenariat et qu'allez-vous apporter aux étudiants ?
A l'instar de ce que nous avons fait par le passé, Evaluant a été toujours été présent auprès des étudiants par le biais de formations, de projets, de stages... Nous le faisons car il nous semble utile de tisser des liens très tôt avec nos futures potentielles recrues.

Ceci nous permet de déceler très en amont les profils les plus pertinents pour notre activité. Mais sans tomber dans la philanthropie béate, il nous semble aussi évident que le savoir n'a de valeur que s'il est partagé.

Nous apportons indirectement aux étudiants des programmes plus en accord avec les attentes du marché et, par conséquent, nous contribuons à former des profils plus pertinents, donc mieux rémunérés.

Je pense que l'école a beaucoup à gagner en sollicitant ce conseil de perfectionnement car ses membres ont une approche très pragmatique. Cela permet donc à l'école d'être plus compétitive face à d'autres acteurs de la formation privée.

Autour du même sujet