IBM devrait supprimer près de 700 emplois en France cette année

Selon des sources syndicales citées par l'AFP, la direction d'IBM France a annoncé avoir décidé de supprimer 689 postes d'ici le mois de septembre.

IBM France a précisé ses intentions de suppressions de poste dans l'Hexagone. Fin avril, la filiale française de Big Blue annonçait la suppression de 1 226 emplois avant la fin 2014. La direction a donné des détails sur ce plan lors d'un comité central d'entreprise exceptionnel.

Les syndicats ont été les premiers à communiquer : "Ils ont décidé de supprimer 689 postes d'ici le mois de septembre grâce à un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). A cela s'ajoutent 129 postes soumis à une obligation de mobilité, c'est-à-dire des gens qui sont à Marseille, par exemple, à qui on va demander d'aller à Lille", a ainsi expliqué Gérard Chameau, délégué central CFDT, à l'AFP.

Selon ce représentant, parmi les métiers les plus concernés par le plan figurent les fonctions support (finance, ressources humaines, marketing, achat) mais aussi les chefs de projet et consultant.

La direction d'IBM France n'a pas commenté, et n'a d'ailleurs ni confirmé ni infirmé les chiffres avancés par les représentants syndicaux. Un porte-parole a néanmoins affirmé que la firme allait "tout faire pour éviter les départs contraints". IBM emploie aujourd'hui un peu plus de 9 700 personnes en France, contre plus de 26 000 à la fin des années 1990.

IBM / Licenciement