La transformation de l’architecture du data center

Réduction des coûts, sécurisation des données, virtualisation serveur... Tout ceci concourt à la transformation du data center de l’entreprise, avec le besoin sous-jacent de consolider, faire évoluer, et automatiser l’infrastructure de ce dernier.

Les responsables informatiques doivent aujourd'hui faire face à un nombre croissant d'exigences professionnelles internes et externes, ils doivent donc s'assurer que le data center est un actif stratégique pour accompagner une croissance et une expansion continues.

La pression pour réduire les coûts, sécuriser les données et améliorer la souplesse dans une période de croissance des données sans précédent, combinée avec une virtualisation serveur accrue, conduisent à la transformation du data center de l'entreprise. Au coeur de cette transformation apparaît un besoin sous-jacent de consolider, faire évoluer, et automatiser l'infrastructure du data center.

Je crois que cette transformation sera réalisée grâce à des investissements technologiques et non par le remplacement global de tous les composants SAN existants

L'évolution des réseaux des data centers va nécessiter des niveaux extraordinaires de disponibilité, de bande passante, d'évolutivité et de faible latence de bout en bout. Les mises à jour des infrastructures et les changements de configuration doivent se faire sans interruption et sans arrêter les applications.

Ces exigences représentent des défis de plus en plus importants dans un environnement virtualisé. Les applications et leurs données doivent être déplacées de façon dynamique à travers l'infrastructure physique, ce qui demande une plus grande intelligence du réseau pour s'assurer que les ressources soient allouées de façon efficace et non réduites à des changements dans la charge de travail.

Le data center en pleine évolution demandera des technologies innovantes pour connecter les serveurs aux serveurs, les serveurs au stockage, et le stockage au stockage. Pour développer avec succès une plate-forme pour la nouvelle génération de data center, on doit créer une architecture (ou «fabric») pouvant délivrer la stratégie classique suivante.

La capacité à transformer une gamme de technologies SAN en une "fabric" unifiée qui optimise de façon intelligente la connexion des data centers, des serveurs et stockage virtuels, et qui consolide le trafic réseau. L'ajout d'un backbone sans interruption aux environnements SAN existants, pour que les actifs en place puissent être utilisés jusqu'à leur amortissement économique sans le risque et le coût du remplacement total de ces technologies.

La gestion de l'infrastructure interconnecte les services intelligents de la fabric (reposant sur les applications), au management de la charge de travail des serveurs virtuels, au provisioning, et aux différents outils de planification. La mobilité des données en utilisant une plate-forme applicative de la fabric évolutive pour une virtualisation intégrée du stockage et des applications de réplication.

Les bénéfices incluront une gestion simple et intégrée, des coûts opérationnels plus faibles et un «provisioning» dynamique de la fabric pour répondre aux besoins de développement rapide des entreprises.

Les points clés de la transformation de l'infrastructure

Pour répondre à ces challenges croissants, le coeur du data center doit posséder une architecture à forte connectivité qui soit fiable, sécurisée et flexible. Elle doit être optimisée pour faciliter les environnements de serveurs virtuels, et être capable de concentrer l'intelligence de l'architecture pour fournir des services garantissant une meilleure prise en charge des applications.

Elle doit fournir de nouveaux niveaux de puissance et d'optimisation de l'espace pour s'adapter aux contraintes environnementales du data center. Enfin, elle doit permettre un haut degré d'automatisation, basé sur des politiques orientées vers les applications.

A un plus haut niveau, les exigences les plus essentielles incluent :

- Une connectivité étendue : les data center fabric de nouvelle génération doivent avoir au minimum une connectivité qui soit évolutive et sûre.
- Une virtualisation de serveur optimisée : la fabric sous-jacente doit être capable d'optimiser la virtualisation du serveur pour rationaliser l'accès aux données et faciliter la mobilité des applications.
- Services d'application : après le déploiement d'un data center fabric avec une plus grande connectivité, une plus grande performance, des serveurs virtualisés et une approche de gestion unifiée, les entreprises doivent utiliser des services applicatifs plus intelligents.
- L'automatisation basée sur les règles : la fabric doit également s'adapter aux fluctuations de charge des applications et à provisionner automatiquement des ressources serveur et stockage en fonction des exigences de niveau de service et des politiques définies par l'entreprise.

Une architecture intelligente et stratégique

Répondre à toutes les exigences des data centers en 2008 demande une architecture intelligente basée sur des règles capable d'aider les organisations à construire des data centers fabric plus efficaces et rentables basées sur leurs besoins professionnels spécifiques.

L'architecture devrait inclure la connectivité des applications et des données dans un grand nombre d'environnements de data centers. De plus, pour répondre aux besoins professionnels évolutifs, elle devrait intégrer les données fichiers ou blocs, les serveurs virtualisés et les îlots de stockage ainsi qu'une connectivité multiprotocoles.

Elle devrait également permettre une connectivité de bout en bout et une gestion unifiée à travers tout le data center. L'infrastructure DCF requiert des performances significatives au niveau du coeur pour supporter la convergence de la charge de travail sur une fabric commune des serveurs au stockage, de serveur à serveur et des extensions stockage à stockage.

Les services intelligents comme le réseau adaptatif, garantissent que le data center fabric simplifie la gestion des niveaux de service des applications lorsque les charges se déplacent à travers les serveurs virtuels et que les données sont migrées entre des emplacements virtuels de stockage.

Ce type d'architecture avancée peut simplifier la gestion, augmenter la flexibilité, améliorer l'efficacité, et réduire les coûts. Les organisations pourront ainsi bénéficier d'une infrastructure pour data center stratégique capable de fournir un large panel d'avantages professionnels pour les années à venir.

Autour du même sujet