A propos du Cloud Computing...

Le Cloud Computing, concept théorique voire brumeux, nécessite des éclaircissements. Il n’est autre que la réunion d’un modèle économique et d’un modèle technologique.

Le 29 mai 1953, quand Sir Edmund Hillary conquérant de l'Everest plantait son drapeau dans la glace de l'Himalaya, il devenait de fait le premier homme sur terre avec la tête dans les nuages... Il ne se doutait pas que près de cinquante ans plus tard naitrait une nouvelle conquête des nuages.


En effet, la conquête, ou plutôt  la révolution de "'informatique dans les nuages" est en marche depuis quelques années avec le Cloud Computing. Parti d'un modèle "on demand", les pionniers de "l'informatique dans les nuages" ont inventé le "SaaS" (Software as a Service), puis le "PaaS" (Platform as a Service),  pour aboutir maintenant au "Cloud Computing".

> Le "Cloud Computing"


Le "Cloud Computing", concept théorique voire brumeux nécessite des  éclaircissements. Le "Cloud Computing" n’est autre que la réunion d’un modèle économique et d’un modèle technologique :
- Le passage d’une logique de propriété de ses applications à une logique d’usage (de type "pay per use")
- Des applications accessibles sur Internet depuis n’importe quel point du globe,
- Des possibilités étendues d’intégration d’applications entre elles pour construire sa solution d’entreprise (via des Apps, Appex,..),
- Des capacités de stockage infinies…


Les leaders du secteur sont les inventeurs du modèle, des "pure player" du SaaS ou du Cloud Computing tels que Salesforce.com, Amazon, Google... iIs innovent en permanence et créent un champ nouveau pour les entreprises.

Les autres, les suiveurs, se ruent sur cette nouvelle vague, et nombreux sont les éditeurs qui transforment à grands coup d'euros et de marketing leurs applications pour les relooker en "on demand".


A coté de ce phénomène d'abondance d'offres de solution Cloud ou "Cloudisées", les intégrateurs sont un peu  déstabilisés et continuent de servir les bonnes vielles recettes des  grands projets "on premise" inadaptés au "on demand" et désormais obsolètes.


 

> Des projets "on demand"

"On doit réaliser de vrai projets "on demand" et arrêter les projets artistiques !", s'exclamait Michel Assouline, directeur général Kerensen Consulting. Il faut apporter une offre nouvelle, des approches projets revisitées qui permettront d'accompagner les projets on demand et donner au client le bénéfice maximum et surtout immédiat qu'ils attendent.


C'est ainsi que Michel Assouline de Kerensen Consulting et Ernie Riddle, CEO d'Astadia, le premier intégrateur Salesforce.com aux Etats-Unis, s'accordent sur une vision commune  : "Nous devons accompagner nos clients dans leur trajectoire technologique et métier à 5 ans et mettre au point avec eux un plan d'évolution vers les technologies Cloud Computing."


C'est sur la base de cette réflexion que Kerensen avec Astadia ont lancé une initiative mondiale intitulée CCAP le "Cloud Computing Acceleration Program". Les principes même  "Cloud Computing Acceleration Program" témoignent d'une prise de conscience globale du cloud thinking ; et le marché est demandeur !
 

Le programme CCAP, c'est la réunion des meilleures pratiques et de l'expérience acquise sur de nombreux projets 100% "on demand", qui sont normalisées bien évidement mises en commun. CCAP c'est un vecteur d'accélération de l'accès au Cloud Computing pour nos clients : des projets Cloud plus courts et des bénéfices rapides.


Aujourd'hui, tous les professionnels du réseau CCAP, qu'ils soient à Atlanta, à Paris, à Singapour  ou ailleurs, suivent un même cursus méthodologique spécifique, partagent le même vocabulaire "cloud" et appliquent des approches packagées adaptées à chaque contexte projet.

 

L'objectif est simple, supporter les initiatives "Coud Computing" et accompagner des clients globaux partout dans le monde avec un niveau d'exigence et de qualité élevé.

Comme ce fut le cas récemment chez un acteur global des télécom, les équipes CCAP France ont accompagné la mise en œuvre et le déploiement mondial de Saleforce.com jusqu'à la formation dispensés en "virtual training" suivant les différents fuseaux horaires.

 

Le Cloud Computing Acceleration Program fournit aux intégrateurs et consultants du monde entier les outils et le support nécessaires afin de positionner des solutions Cloud Computing (autour du CRM Salesforce.com et de la plateforme Force.com) chez leurs clients.

Le réseau CCAP, dispose déjà en Inde de son centre développement 100% Cloud qui prend en charge les développements et une partie de la configuration sur les projets ; le modèle s'y prête parfaitement, cela permet d'optimiser le TCO des projets et d'accélérer leur mise en œuvre.


Le  premier "European CCAP Days" qui s'est tenu à Londres les 16 et 17 février a permis aux membres de CCAP de partager et définir de nouvelles approches sectorielles verticales Cloud Computing pour une meilleure adéquation aux attentes client.

 

L'écosystème applicatif Cloud autour du noyau Google et de la plate-forme force.com s'enrichit tous les jours par des solutions spécifiques de qualité : applications métiers avec Salesforce.com et son écosystème, plateforme de développement avec force.com, messagerie, travail collaboratif et partage avec Google Apps, Content Delivery Network et stockage avec Amazone ou Akamaï sont autant de possibilités qui sont désormais offertes aux clients.

CCAP par sa présence globale et sa capacité à prendre en charge des projets "Cloud" d'envergure et par sa proximité accélère les transformations métier chez les clients.

"Le meilleur moyen de prédire le futur est de l'inventer. "  disait  Alan Kay.

C'est ce que nous observons dans l'univers des technologies avec le Cloud Computing et, les professionnels CCAP les premiers, ont entrepris d'inventer l'informatique et les projets de demain...

Autour du même sujet