Tests de bande passante : attention au trompe l’œil sur le débit symétrique

Pour tester la bande passante des connexions symétriques telles que le SDSL et la fibre optique, il est important de bien choisir les outils de tests. Sans cela, vous risquez d'être fortement déçu…

Les tests de passante "classiques" disponibles sur Internet utilisent des technologies "Web". Elles permettent de façon transparente pour l'utilisateur, d'envoyer et de faire télécharger temporairement des fichiers de petite taille. Pendant ce temps, les tests calculent le temps de transfert et en extrapolent le débit disponible de la connexion utilisée. Les résultats de ces tests sont assez fiables pour des connexions avec des petits débits asymétriques (type ADSL) à condition que le lien ne soit pas utilisé lors du test... Or pour les liens à débit symétrique tels que le SDSL ou la fibre optique les résultats de ces tests sont très fiables...

Les technologies Web sont limitées pour tester des connexions à débit symétrique

Les technologies Web sont en effet limitées pour tester des connexions à débit symétrique pour diverses raisons techniques. Tout d'abord, la latence des liens à débit symétrique est très faible (par exemple 1 ms de latence seulement pour la fibre optique). Du coup, le temps de réponse du couple navigateur internet/ordinateur utilisé par le test devient plus lent que la connexion !

Le calcul en devient farfelu et souvent avantageux en téléchargement jusqu'à un certain débit. La vitesse d'envoi des fichiers étant bridée et contrôlée par le navigateur, l'envoi semble plus "long" et le débit réduit.

D'autre part, peu de sites Internet peuvent proposer des tests de bande passante longs sur des connections allant jusqu'au gigabit : la connexion apparaît encore une fois comme bridée. De plus, pour des raisons de rapidité d'affichage, l'envoi effectué par les tests est fait sur des petits fichiers. Or ces petits fichiers ne permettent pas d'effacer - ou de lisser- les défauts et les qualités de la connexion. En effet, les liens ont tendance à envoyer beaucoup de données au début... Si on n'observe que le pic de connexion, le test est faussé !

Plusieurs tests peuvent cependant être effectués pour évaluer la bande passante des connexions à débit symétriques. Pour tester les débits descendants, plusieurs méthodes sont accessibles facilement.
- Certaines entreprises proposent gratuitement via l'accès à un serveur utilisant le protocole FTP (File Transfert Protocol) de tester le débit depuis un autre site.
- Vous pouvez également télécharger un fichier sur un serveur public. Si vous utilisez votre navigateur, il vous indiquera le débit instantané de votre connexion en "Ko" : soit le débit descendant divisé par 8 en Kb/s. Par exemple, si vous télécharger à 800 Ko/sec, la bande passante est estimée à 6,4 Mb/s.
- Certains outils (comme wget sous linux) vous indiquent directement votre débit moyenné. Par exemple, le débit 8,75 Mo indique une connexion de 70 Mb/s.
Attention, plus le débit théorique est élevé, plus le fichier utilisé doit être lourd pour devenir représentatif.

Pour évaluer les débits montants, pour des raisons de sécurité évidentes, aucun serveur ne donne un accès permanent et anonyme en envoi de fichiers... Les fournisseurs d'accès à Internet peuvent cependant proposer un compte 'FTP' sur leurs serveurs pour vous permettre de tester votre débit montant

Test connexion