Les leçons à tirer de l’épisode LulzSec/Anonymous

Récemment, les cyberpirates de LulzSec ont fait couler beaucoup d’encre en publiant les données personnelles de certains participants à X Factor de Fox.com. logins, mots de passe, adresses, numéros de téléphone...ont ainsi été massivement rendus accessibles sur le Net.

En moins d’un an, la cybercriminalité a repoussé les limites du possible en portant atteinte aux plus grandes compagnies et institutions : Sony, Fox, une société de sécurité informatique liée au FBI (Infraguard), la police de l’Arizona... Toutes ces organisations ont été touchées par des attaques plus ou moins étendues: attaques massives des systèmes et machines, injection SQL... autant d’intrusions impactant les entreprises, leur réputation, leurs clients et partenaires. Ainsi, les attaques ciblées de LulzSec ont mis en évidence la vulnérabilité des plus grandes entreprises qui doivent se donner les moyens de lutter contre ce fléau, qui pourrait faire boule de neige en entraînant d’autres comportements déviants.
Rappelons-nous des premières vagues de piratage des années 1990 où des groupes de pirates se défiaient en attaquant des systèmes d’information et sites vitrines de grandes institutions et firmes. Cela se traduisait, par exemple, par une modification des contenus des sites ou de leur page d’accueil... Oui mais voilà, les actions d’aujourd’hui n’ont pas la même portée et touchent les données personnelles et les contenus de serveurs qui sont tout simplement largement publiés, notamment grâce au peer to peer. Les actions pour supprimer ces informations sont alors impossibles et la diffusion toujours plus importante.
En effet, tout type d’information est alors accessible, par exemple les mails des entreprises attaquées. Rappelons-nous du dernier piratage d’« Anonymous » qui a conduit le Président de HBGary Federal à démissionner!
Le préjudice est alors particulièrement important et peut aller jusqu’à bouleverser la vie des entreprises. La valorisation des entreprises peut également être affectée, notamment pour les entreprises cotées. Le patrimoine informatique et les données sont donc des cibles de plus en plus convoités par les pirates.
Au regard de ces éléments, il apparaît donc que de nombreuses informations, dont les fameux logins et mots de passe, circulent librement sur la toile. Ce facteur est un élément important et un risque à prendre en compte. En effet, il est fréquent que les utilisateurs recourent aux mêmes login et mot de passe pour gérer leur vie numérique : mail, services, e-commerce... autant de domaines exposés à une potentielle menace. L’on peut imaginer que d’ores et déjà des systèmes ont été développés pour tester ces fameuses combinaisons sur de nombreux services en ligne et donc anticiper d’éventuelles nouvelles actions.
Attention donc à rester vigilants et à mettre en œuvre une nouvelle manière de se protéger.
Les organisations stratégiques doivent se saisir de ce sujet et agir rapidement.

Autour du même sujet