Guichet unique du Cloud : les clés du choix !

Avantages économiques reconnus, craintes en majorité levées... le Cloud - et en particulier l'option guichet unique - s'est définitivement imposé face aux derniers détracteurs...

Sur le plan technique, tous les ingrédients sont maintenant réunis pour assurer le bon fonctionnement du modèle ASP : lien haut et très haut débit pour assurer le confort d'accès et logiciels de mise en place de la technologie pour mutualiser les ressources (VMware, hyper V, Xen)...Reste une question essentielle : comment choisir?

Conséquence de son succès, la bataille du guichet unique est engagée entre opérateurs. A la clé : faire partie dans les mois à venir du petit cercle des élus qui se disputeront les grandes consultations privées et publiques. Pour le moment les états- majors fourbissent leurs armes et leurs arguments pour se positionner parmi les acteurs incontournables. Mais on sait que l'histoire se réécrira, comme toujours avec les trois mêmes personnages : les bons, les moyens et les médiocres...

Les bons sont ceux qui pourront répondre aux exigences les plus sophistiquées sur tous les plans : technique, juridique et sécuritaire... Facile à dire mais comment les reconnaître ? Réponse simple et assez confortable : en les laissant s'auto censurer ! C'est à dire en établissant un cahier des charges d'une extrême exigence qui dissuadera les MM (Moyens et Médiocres) de s'aventurer à répondre.

Quels ont les critères d'un cahier des charges exigeant ?

 On peut les résumer en cinq points:

1. La qualité des infrastructures sur lesquelles les services sont construits et surtout leurs certifications,
2. L’emplacement  géographique où elles sont installées,
3. Les compétences des équipes techniques en charge de la supervision et de la maintenance,
4. Les moyens de sécurité mis en place,
5. Une totale transparence dans la gestion des flux.

Comment juger de la qualité des infrastructures ?

La encore, la réponse est dictée par l'expérience: en évaluant et en comparant les performances des cinq principaux éléments physiques:

-  Les fibres assurant le débit Internet d'accès aux services du côté hébergeur.
- La nature, le  degré de performance et le  niveau de sécurité des salles d'hébergements des services.
- Les serveurs sur lesquels les services seront installés.
- La technologie utilisée pour la répartition des informations sur les disques durs et les sauvegardes.
- les normes de sécurité et pare-feux mis en place.

Ces évaluations étant faites, reste à choisir les solutions et les logiciels loués à la demande. Un choix qui nécessite d'être accompagné, de préférence par un partenaire qui connaît les pratiques et les pièges du marché.
Car outre l'évaluation technique et économique, le prestataire doit agir comme négociateur pour le compte de son client avec tous les éditeurs de logiciel,  sur le contenu de l'offre, les tarifs, les frais d'installations, les frais de migration des anciennes solutions vers les nouvelles, la responsabilité des acteurs et enfin la transparence sur le lien du transit des données, de leur stockage et de leur confidentialité. ..Un nombre croissant de clients demande désormais d'assurer une mission d'intermédiaire entre l'entreprise, son intégrateur et les éditeurs Saas.

Comme on le voit la tâche n'est pas simple. Et dans ce contexte la dispersion est l'ennemi de l'efficacité. Plus vous ou votre prestataire multipliez les fournisseurs  plus vous multipliez les risques et les difficultés de suivi.

Votre partenaire guichet unique, un choix de bon sens

En conclusion, quatre critères doivent guider votre choix d'un partenaire en  guichet unique :

- Sa capacité à contrôler les liens, les salles d'hébergement et les serveurs sur lesquels les solutions logicielles sont hébergées,
- Sa capacité d'établir des contrats spécifiques avec les éditeurs de logiciels,
- Sa capacité de se positionner comme interlocuteur unique et chef de projet de votre entreprise,
- Sa capacité de contrôler les intégrateurs de proximité et ainsi de garantir tous les points cités.

Dernier point : choisissez un prestataire qui dispose de ses propres Datacenters et de préférence installés sur le territoire.

Notre expérience montre que les entreprises formulent désormais trois exigences : migrer vers une solution locative sans perdre en qualité de service (ce qui constitue une revendication parfaitement légitime), conserver un interlocuteur proche et unique mais également et parfois même en premier lieu, bénéficier d'une infrastructure (un maillage) qui permet de répartir les charges entre deux Datacenters. Nous avons également constaté que les clients de nos Datacenters parisiens demandaient de plus en plus pour chaque "5 baies louées à Paris" , une baie à plus de 300 km de la première assurant la sauvegarde, la continuité des services ou l'hébergement de Cloud privé multi-régions.
Si les conditions sont réunies et si les précautions évoquées ici sont respectées alors nous en sommes certains: le choix du Cloud en guichet unique se révélera comme la meilleure  décision que vous ayez prise pour assurer le succès de vos déploiements informatiques au meilleur coût.

Autour du même sujet