Le mode SaaS : l’arme anticrise des éditeurs de logiciels de dématérialisation

L’industrie du logiciel connaît de profondes mutations qui l’ont conduite à innover pour répondre aux nouvelles attentes des entreprises. Parmi les révolutions les plus marquantes se distinguent celles liées aux apports des technologies Web et mobiles.

Les technologies Web et mobiles ont largement contribué à faire émerger le concept du SaaS qui connait aujourd’hui une adhésion massive par les entreprises.
Afin d’être concret, prenons quelques chiffres. Le fameux cabinet Gartner estime qu’en Europe de l'Ouest, le SaaS est passé d'un chiffre d'affaires global de 2,7 à 3,2 milliards de dollars entre 2011 et 2012, soit une progression de 18,5 %. De son côté, IDC estime le marché français du SaaS à 349 millions d'euros en 2010 et 532 millions d'euros en 2011, soit 52% de croissance …Et, enfin, le dernier rapport de l’AFDEL évoque bien que la croissance du marché du logiciel est portée par le SaaS.
L’une des caractéristiques du marché du SaaS tient également à son développement dans de nombreux secteurs. Parmi ces derniers, on retrouve fréquemment la BI, le CRM et la gestion documentaire au sens large. Les technologies de dématérialisation tirent donc avantage de ce mode de délivrance qui s’adapte particulièrement bien à leur utilisation en offrant une grande flexibilité technique et commerciale : paiement à l’usage en fonction du nombre de documents, déploiement simplifié, démarrage instantané des projets, accès en tous lieux aux solutions, portabilité des applications sur Smartphones…

Au-delà de ces éléments, le SaaS est également largement utilisé pour les technologies de dématérialisation dans la mesure où elles s’adressent principalement aux directions fonctionnelles et métiers. En ce sens, ces dernières ont besoin d’accéder rapidement à des outils opérationnels ne nécessitant pas de développement complexe de la part des DSI.
Selon la dernière étude de SerdaLAB « Dématérialisation des processus documentaires : marché et tendances en 2013-2015 » : « Le marché est principalement porté par le dynamisme des éditeurs de logiciels, notamment les éditeurs en mode SaaS. Ce segment a progressé de 9 % entre 2010 et 2011 et représente désormais 23 % du chiffre d’affaires du marché français de la dématérialisation. »
Une autre étude du cabinet Xerfi-Precepta explique que le marché de la dématérialisation devrait progresser d’environ 12,5 % par an en moyenne en valeur d’ici 2017, avec des perspectives de croissance essentiellement portées par le marché TPE/PME.
La maturité des technologies de dématérialisation des processus documentaires (factures, contrats…) en mode SaaS et leur accessibilité devraient donc continuer à tirer la croissance du marché. Simples et efficaces, ces dernières sont désormais plébiscitées par des entreprises de toutes tailles qui les utilisent au quotidien pour simplifier un processus souvent complexe et fastidieux lorsque basé sur la facture papier, accroître leur productivité et leur flexibilité.

Autour du même sujet