Le guest-blogging en danger : la folie du NoFollow

Suite aux récentes mises à jour des filtres anti-spam de Google, un vent de panique souffle sur la toile poussant certains webmasters publiant des contenus de blogueurs invités, à passer tous leurs liens sortant en NoFollow.

Google faisant de la qualité des résultats fournis sa priorité, comment alors définir les critères de qualité d'un article ou d'un post? On peut en citer plusieurs: la longueur d'un article, qui permet de mesurer la profondeur d'appréciation du sujet, la rédaction bien sûr et aussi la pertinence des sources citées…la liste n'est pas exhaustive bien évidemment !

Par conséquent, il est difficile d'admettre qu'un article qui démontre à l'évidence la maîtrise du sujet par son auteur, puisse inclure des liens de type spam, cela est incohérent. Si cela arrivait, il est facile pour le webmaster de refuser la publication de l'article ou tout à fait légitime de traité le lien douteux par l'attribut NoFollow. Traitement fait au cas par cas et non de manière massive et discriminatoire comme c'est le cas actuellement.
Cette mesure radicale et ô combien ridicule montre que ces derniers ne suivent ni les directives de qualité de Google ni ne savent séparer le bon grain et l'ivraie.

La responsabilité du webmaster publiant des guest-posts

Accepter de publier un article invité est une marque de confiance envers l'auteur et son article que vient contredire le fait de passer tous les liens de celui-ci en NoFollow. Une démarche cohérente de publication serait de refuser purement et simplement les articles douteux et à publier les articles le méritant.
Le comportement de certains webmasters qui par peur d'une pénalité publient du contenu d'autrui en changeant en douce leurs règles d'édition ( en passant tous leurs liens sortant en NoFollow) est un coup bas porté aux blogueurs cherchant à se faire connaître par la publication de contenu de qualité sur des plateformes réputées. Il est surtout malhonnête de le faire sans l'annoncer clairement. C'est en effet vouloir profiter de leur travail sans se risquer à en reconnaître la valeur, contredisant le principe de base du guest-blogging, à savoir: donnant-donnant. 
Les consignes de google sur l'utilisation des liens NoFollow sont claires et explicites, vous pouvez les consulter ici :
  • Contenu non fiable
  • Liens payants (ou liens obtenus sous forme de troc)
  • Priorité d'exploration (lien du type "s'inscrire" ou "se connecter")

  • Dans son annonce aux webmasters de mise en garde contre le guest-blogging, Matt Cutts tempère sa critique du guest-blogging en précisant qu'elle s'adresse aux guest-posts de type spam : comprenant un lien vers un site de mauvaise qualité (absence d'articles de qualité, article cours, superficiels et/ou mal rédigés) avec des liens dont les ancres sont des mots clés. Là encore, l'évaluation de la qualité d'un article, d'un lien et du site pointé par le lien est subjective et fait appel au bon jugement du webmaster. 

    La valeur d'un lien NoFollow

    Créé par google pour lutter contre le spam, l'attribut "NoFollow" vise à faire le tri entre les liens de confiance et les liens achetés, non fiables ou inutiles pour les robots d'exploration du web. Son but est d'empêcher tout transfert de Page Rank, Page Authority, ou Domain Authority vers le site cible, contrairement aux liens classiques en DoFollow. Bien que certains sur le web entretiennent le mythe d'un passage de valeur via les liens NoFollow, l'avis de Brian Dean, fondateur de Backlinko, que j'ai interrogé sur la question est clair: les liens en NoFollow n'aident en rien pour le SEO, ne passant aucune valeur ni de PA, DA ou de PR. D'ailleurs, j'ai pu trouver ce test fait en France par Daniel Roch qui vient confirmer l'avis de Brian Dean.
    Certains professionnels du secteur ont disserté sur les avantages cachés de tels liens obtenus sur des sites à forte audience: l'accroissement d'audience, le gain de nouveaux liens en DoFollow via des articles s'inspirant du premier...Pour au final avouer que l'effet "buzz" tant vanté ne leur est arrivé qu'une seule fois dans leur vie professionnelle et n'avait touché que très peu leur public cible.
    Ce qui revient à reconnaître à demi-mot que la principale valeur d'un lien réside dans le gain d'autorité qu'il permet d'obtenir aux yeux de Google. Il faut travailler avec Matt Cutts pour avouer le contraire.

    Donc, pour les professionnels du secteur ou bien les particuliers faisant la promotion de leur propre entreprise, il est impossible d'envisager de faire la promotion de leur activité à base de liens NoFollow. D'ailleurs Brian Dean, interrogé sur la question avoue simplement qu'il ne perd pas de temps à publier des articles sur des plateformes utilisant l'attribut NoFollow sur les liens des articles invités.

    Le lien: l'essence du web

    Peux-t-on imaginer le web sans liens ? Non ! Puisque le lien est la racine même d'internet. Peux-t-on alors imaginer un web où tous les sites auraient leurs liens avec l'attribut NoFollow, de peur d'une pénalité ?
    Car, si prendre une telle décision est légitime, nous devrions alors tous le faire. Tous les sites verraient alors leur "réputation" (DA et PR) chuter en flèche, réputation qui attirait vers eux les blogeurs sérieux, et le web se meurt bientôt de dépendre de webmasters qui ont peur. Google serait obligé par la même occasion de revoir sa copie, pour déterminer la pertinence des sites présents dans les SERP.J'invite les webmasters à avoir un peu de courage et à approfondir leurs connaissances des critères de qualité de google et surtout à assumer leur rôle d'éditeur web. Et parce que la voix d'un inconnu du secteur pèse peu, je vous invite à lire cet article:  "Stop the NoFollow Madness" écrit et relayé par des pointures du secteur, à savoir: Eric Enge et Mark Traphagen.
    Comme l'a écrit Sylvain Richard dans cet article, il faut arrêter d'être égoïste. Même si son article concerne les liens en général, il en est de même pour les liens en DoFollow. Il ne faut pas avoir peur de donner le vote de confiance qu'ils méritent, aux articles et auteurs sérieux qui servent de source. Comment peut-on imaginer évoluer dans le web d'aujourd'hui sans avoir jamais à distribuer de lien en DoFollow ? Cela me semble être la contradiction même de l'esprit fondateur du web.
    Pour les webmasters se sentant perdus et ne sachant pas comment s'y prendre pour publier des guest-posts, je vous recommande cet article.

    Google / Référencement naturel