Comment réussir son store applicatif mobile ? 3 - Mobiliser (ou non) des ressources en développement spécialisées

A l'heure actuelle, le développement d'applications mobiles se destine (principalement) autour de trois environnements phares : Google Android, Apple iOS et Microsoft Windows Phone.

'les os mobiles sont différents et tous difficiles à maîtriser' (marc luong -
"Les OS mobiles sont différents et tous difficiles à maîtriser" (Marc Luong - appyzz) © appyzz

"Pour optimiser ses applications mobiles dans le temps, il est indispensable qu'elles soient développées dans le langage natif du support : Objective C pour iOS, Java pour Android, C# pour Windows Phone", fait savoir Marc Luong (appyzz). "Ceux-ci sont très différents et tous difficiles à maitriser pour le développeur. Certaines PME pensent parfois à développer leurs applications en interne pour minimiser les coûts mais celles qui font ce choix se retrouvent souvent avec des équipes peu à même de faire face à la complexité de développer et d'adapter des applications pour ces différentes plates-formes".

Cependant, pour concevoir des applications mobiles destinées à ces OS, il est également possible d'opter pour un développement cross-platform qui ne manque pas d'intérêt. "Opter pour le développement d'une application hybride centrée autour d'HTML5 permet de répondre à 80% des besoins existants et de réduire jusqu'à 3 fois les coûts liés aux développements de plusieurs applications dédiées à des environnements d'exploitation mobile différents", indique Rémy Buclin (Devoteam).

Un choix qui pourra également se justifier au regard de l'existence de frameworks de type Sensatouch ou Dojomobile qui permettent de reproduire la navigation mobile sur n'importe quel terminal tout en tirant partie de la plupart de leurs fonctionnalités spécifiques. Pratique.

Smartphone / Tablette