Comment déployer un bon réseau Wifi pour un événement

Déployer un réseau Wifi pour un événement Peut-on garantir de bonnes connexions Wifi lors de n'importe quel événement ? Est-ce seulement une question de norme ou de bande de fréquence ? Décryptage, avec un spécialiste.

Pour une conférence, un événement, un salon... il est appréciable de bénéficier d'un réseau Wifi robuste et performant. Mais c'est hélas bien rarement le cas ! Comment mettre en place un bon réseau Wifi, performant, aujourd'hui, à l'heure où chacun a son smartphone, parfois avec un ordinateur portable en plus, et aime tweeter un événement en direct ou regarder à tout moment la dernière vidéo qui buzze sur les réseaux sociaux ? Un contexte aussi où, techniquement, plusieurs normes Wifi cohabitent et font parler d'elles (IEEE 802.11ac ou 802.11n notamment), tout comme différentes bandes de fréquence (2,4 ou 5 GHz)... Quoi choisir, comment s'y retrouver, et qu'est-ce qu'il faut utiliser pour mettre en place un réseau Wifi efficace ?

S'adapter aux inconvénients

Premier défrichage : à chaque norme, ses avantages et inconvénients. Idem pour les deux bandes de fréquences 2,4 ou 5 GHz. Avec la bande des 5 GHz, de nombreuses interférences sont évitées, et la bande passante disponible est plus importante qu'avec celle des 2,4 Ghz. Mais elle a aussi a une portée moins grande, et tous les périphériques ne sont pas compatibles. Or, la norme IEEE 802.11ac n'utilise que la bande de fréquence des 5 Ghz.

"On préconise donc d'utiliser les deux bandes, 5 Ghz et 2,4 GHz. L'idéal, aujourd'hui, dans ce contexte, c'est que chaque point d'accès propose trois 'radios' différentes : deux en 802.11n, sur 2,4 et 5 Ghz, et une en 802.11ac sur les 5 Ghz", explique Jean-Louis Tillet, Senior Sales Business Development Manager chez Cisco. En outre, avec un bon matériel, selon ce spécialiste, une borne peut servir jusqu'à 400 appareils. Et de telles bornes peuvent être disposées tous les 10 ou 20 mètres. Après, selon la jauge (un stade, un centre de convention, ou une petite salle pour une conférence), le matériel peut différer, et le maillage aussi. Sachant qu'évidement, les utilisateurs se partagent la bande passante : dix utilisateurs simultanés sur un point d'accès à 860 Mo/s auront donc 86 Mo/s de bande passante.

La pratique plus que la théorie

Mais attention, tient tout de suite à préciser le spécialiste de Cisco, il s'agit là de chiffres très théoriques. "En général concernant les déploiements de réseau Wifi pour un événement, rien ne vaut la pratique, qui peut être bien différente de la théorie... C'est pour cela qu'un audit du lieu, en amont, est nécessaire : bien s'adapter à l'environnement est capital", martèle Jean-Louis Tillet.

"Un réseau Wifi, ce n'est pas que du réseau, mais aussi de la radio"

En outre, rappelle cet expert, lors de cet audit en amont, il faut aussi prévoir que le réseau Wifi ne se comportera pas de la même façon dans le lieu vide qu'une fois les personnes à l'intérieur. Pourquoi ? Car nous sommes faits d'eau. Or, les réseaux Wifi sont sensibles à l'eau. C'est d'ailleurs ce qui a pu poser problèmes à des entrepôts de bouteilles d'eau qui voulaient s'équiper de réseau Wifi pour leurs opérations de logistique...

Et bien d'autres interférences sont susceptibles de dégrader le réseau Wifi, qui peut aussi être affecté par la qualité de l'air, ou le Bluetooth, entre autres. C'est d'ailleurs aussi pour cela que surveiller et gérer la performance du réseau en direct, via un contrôleur dédié, peut aussi réguler les performances et améliorer la qualité du signal. "Un réseau Wifi ce n'est pas que du réseau, mais aussi de la radio", rappelle l'employé de Cisco.

Coûts et ROI d'un bon réseau Wifi

Sur le papier, cela a donc l'air simple. Peut-être cher, mais simple. A écouter l'expert de Cisco, garantir un bon wifi, même à un public très connecté, serait donc toujours possible. Mais comment se fait-il alors que sur tant d'événements, même les plus connus de l'informatique, le réseau Wifi soit si mauvais ?

"Souvent, les lieux sont équipés de vieux produits", avance l'employé de Cisco, qui donne aussi une autre piste d'explication, aussi convaincante : il n'est pas toujours précisé dans le contrat de location de la salle que lieu doit disposer d'un bon réseau Wifi... C'est aussi, évidemment, parce que déployer de bons réseaux est souvent considéré comme un trop gros investissement, sans ROI. Mais cela pourrait évoluer. "Des centres d'exposition pourraient mieux monétiser les informations recueillies par le réseau Wifi", pense par exemple Jean-Louis Tillet. Et une entreprise peut sponsoriser un réseau, et voir son nom apparaitre, sur l'événement ou sur une page de connexion. Sans oublier qu'un événement ayant un bon réseau Wifi générera sans doute un plus grand nombre de tweets ou de contenus postés en direct sur les réseaux sociaux, et bénéficiera donc d'une meilleure promotion. Des leviers de ROI qui pourraient aider des événements à déployer de meilleurs réseaux Wifi à l'avenir... Et certains en ont bien besoin.

CISCO / Wifi