20% des projets BYOD promis à l'échec selon le Gartner

Selon le cabinet américain, l'échec des projets menés par les entreprises en matière de Bring Your Own Device pourrait être lié à une politique MDM trop restrictive pour les DSI.

Dans sa dernière étude consacrée au développement mobile et relayée par eWeek, le cabinet d'études américain Gartner a tiré la sonnette d'alarme sur le gros potentiel d'échec des projets de Bring Your Own Device (BYOD) menés par les entreprises. Ainsi, le Gartner évalue à 20% le nombre de projets de BYOD qui devraient sombrer d'ici 2016. Principale raison invoquée : la mise en place de politiques trop restrictives des entreprises en matière de gestion des flottes mobiles (Mobile Device Management).

A mesure que les employés rechignent de plus en plus à permettre aux DSI d'accéder à leurs terminaux mobiles, ces derniers exigeraient en effet selon le Gartner des entreprises qu'elles isolent le contenu personnel de leurs terminaux et limitent leur capacité à accéder ou modifier leurs applications.

"Que ce soit aussi bien par le biais de projets BYOD formellement reconnus que par l'arrivée de terminaux personnels non déclarés pour accéder aux systèmes des entreprises, l'usage des technologies grand public au travail présente une menace en termes de contrôle des ressources informatiques", a par ailleurs indiqué Ken Dulaney, vice-président et analyste du Gartner. "Nombre de directions informatiques vont être amenées à implémenter des contrôles renforcés sur les terminaux mobiles".

BYOD / Gartner