En difficulté, Seagate va licencier 1600 salariés

Après avoir publié des résultats financiers décevants, le fournisseur de solutions de stockage va supprimer 3% de son effectif mondial.

Seagate va à nouveau se séparer d'un nombre conséquent de ses salariés : 1600 postes vont être supprimés, ce qui représente 3% de son effectif dans le monde. Cette restructuration devrait être terminée en septembre prochain, et doit permettre à ce fournisseur californien de solution de stockage d'économiser 100 millions de dollars par an. D'après des documents officiels, les coûts de ce plan s'élèveront à 62 millions de dollars.

Seagate avait déjà procédé à une restructuration similaire, annonçant en septembre dernier devoir se séparer d'un peu plus de 1000 de ses employés. Mais ses derniers résultats financiers trimestriels ont été décevants : avec un chiffre d'affaires en chute de 22% (2,6 milliards de dollars), et un résultat net qui a affiché une perte de 21 millions de dollars. La demande en berne des équipementiers, en particulier des fabricants de PC, est pointée du doigt. Son concurrent Western Digital, qui s'est offert SanDisk en mai dernier contre 16 milliards de dollars, a lui aussi vu ses revenus s'effondrer de plus de 20%.

Seagate a également procédé à une acquisition importante en octobre dernier, en mettant la main sur Dot Hill System pour près de 700 millions de dollars, afin de miser sur le secteur du stockage cloud. En 2012, Seagate avait racheté le Français LaCie pour quelque 150 millions d'euros.

Stockage / Résultats financiers