Atos lance son plan stratégique Ambition 2017-2019

Cloud, digital workplace, cybersécurité, big data et solutions cognitives sont les piliers sur lesquels l'entreprise de Thierry Breton compte s'appuyer pour croître de 2 ou 3% par an dans les trois prochaines années.

Atos vient de dévoiler son nouveau plan stratégique triennal, avec de nombreux objectifs chiffrés. Baptisé "Ambition 2019", il prévoit entre 2% et 3% de taux de croissance organique annuel moyen sur la période 2017-2019. L'entreprise de services du numérique (ESN) entend aussi voir sa marge opérationnelle passer de 10,5% à 11,0% du chiffre d'affaires d'ici 2019. Pour cela, Atos compte sur quatre piliers à forte croissance : le cloud, la Digital Workplace, la cybersécurité, SAP Hana et les solutions cognitives (avec Atos Codex).

SAP Hana devrait rapporter 7 fois plus à Atos en 2019

Parmi les activités qui devraient croître le plus, il y a en effet celle dédiée à SAP Hana, dont le chiffre d'affaires devrait être multiplié par 7, et passer d'environ 100 millions d'euros en 2016 à environ 700 millions en 2019. Une progression du même ordre est annoncée pour le chiffre d'affaires d'Atos Digital Workplace, une offre qui comprend diverses solutions (cloud, mobilité, communication, mais aussi centre de support). Cette dernière devrait rapporter environ 1,3 milliard d'euros en 2019 - contre 200 millions d'euros en 2016.

Côté cloud, le chiffre d'affaires de Canopy,  le "Cloud Hybrid Orchestré" maison d'Atos devrait passer d'environ 700 millions d'euros en 2016 à environ 1,7 milliard d'euros en 2019. Les offres que l'ESN regroupe sous le terme "Big Data & Cybersécurité" devraient, elles, connaître un taux de croissance annuel moyen d'"au moins 12%". De son côté, la gamme de solutions analytics Atos Codex devra doubler son chiffre d'affaires pour atteindre 1 milliard d'euros en 2019.

Devenir "le meilleur employeur dans le secteur IT"

Pour accompagner ces objectifs, Atos, organisé en quatre divisions, va changer le nom de deux de ses lignes de services. Si Big Data & Cybersecurity et Worldline demeurent inchangés, Infogérance devient Infrastructure & Data Management, et Conseil & Integration de Systèmes devient Business Applications & Platform Solutions.

Au-delà des objectifs de chiffre d'affaires, le plan d'Atos inclut aussi des ambitions concernant le bien-être de ses salariés. L'entreprise de Thierry Breton souhaite ainsi être reconnue comme "le meilleur employeur dans le secteur informatique". Un objectif qui passera par la progression de l'évaluation de l'ESN par l'institut spécialisé Great Place To Work. Pour l'heure, Atos brille par son absence dans les palmarès de ce dernier.

Lire aussi

 

Big Data / Thierry Breton