Christophe de Bueil (Robert Half) "La data a pris le pouvoir en entreprise, et le marché de l'emploi s'en ressent"

Après la parution de son étude annuelle sur les rémunérations, le cabinet de recrutement décrypte les évolutions importantes observées sur le secteur du digital.

JDN. Robert Half vient de publier son étude annuelle de rémunération. Elle indique, dans sa partie sur le "digital", que le "Data Analyst" fait partie des emplois les plus sollicités. Comment l'expliquez-vous ?

Christophe de Bueil, manager de la Practice Digital chez Robert Half. © Robert Half

Christophe de Bueil (Robert Half). S'il y a bien une forte tendance que j'observe cette année, c'est bien celle-là : les données ont pris le pouvoir dans les entreprises. Et cela se ressent sur le marché de l'emploi du digital, car cette nouvelle importance de la donnée transforme des métiers. Certains ont été considérablement modifiés, et leur rémunération a d'ailleurs aussi pu en profiter. Le poste de Head of Traffic, par exemple, a vu son champs d'action considérablement évoluer avec la data et le programmatique : le pilotage, les leviers et la répartition du budget sont désormais davantage pilotés par l'analyse des données, et par la mesure de la performance.

L'émergence des Data Scientists, déjà observée les précédentes années, s'inscrit dans la même tendance, et en a même peut-être été l'un des signes annonciateurs. Ce profil de Data Scientist, pleinement tourné vers l'exploitation des données, voit d'ailleurs sa rémunération moyenne sensiblement progresser, de +13 à +18% selon les profils, d'après nos observations. Les Digital Analysts aussi affichent des salaires moyens en hausse.

Autre exemple, parmi tant d'autres : les responsables CRM ont également vu leur métier évoluer avec la data, et ils voient, eux aussi, leur salaire augmenter sensiblement. L'exploitation des données a complexifié ce profil, et les compétences attendues. La connaissance des clients s'est s'enrichie avec les données, tout comme les moyens pour les retenir. La data se diffuse à de nombreux niveaux dans les entreprises…  et cela n'impacte pas seulement des métiers spécialisés dans la data comme les Data Analysts ou les Data Scientists.

Faut-il avoir fait de longues études dans les maths ou les statistiques pour briguer ce genre de poste ?

Les grandes écoles d'ingénieurs forment au travail sur les chiffres, même si cela n'a pas toujours été avec une approche business. Parallèlement, dans les grandes écoles de commerce, le marketing peut être enseigné à grand renfort de chiffres… Et aujourd'hui, ces deux filières peuvent converger et se rejoindre sur ces postes relativement similaires, orientés vers la donnée. Les élèves des grandes écoles d'ingénieur peuvent occuper des postes orientés vers le business, et ceux des grandes écoles de commerce vont pouvoir aussi aller vers des postes reposant sur l'analyse de la donnée.

C'est peut-être plus inattendu, mais l'étude sur les rémunérations révèle aussi de belles augmentations pour certains métiers liés aux réseaux sociaux. +6% pour les Community Managers les plus expérimentés, et surtout +14% voire +15% pour les responsables "Social Media"...

Un Head of Social Media répond au besoin de coordonner les réseaux sociaux. Ce poste, souvent basé au siège, revêt une dimension stratégique, qui peut aujourd'hui être prise au sérieux. Il devra gérer la marque, mais aussi le trafic généré, et les ventes liées, tout en s'adaptant aux particularités des réseaux sociaux et des pays. C'est un poste demandé depuis assez peu de temps par des annonceurs, que l'on pourra pourvoir en général en cherchant du côté des agences…

Quant aux Community Managers, ils peuvent en effet avoir vu leurs rémunérations moyennes augmenter. Ce n'est pas seulement car ces dernières ont pu commencer assez bas, mais aussi parce que leurs missions peuvent dépasser la production et la diffusion simple de contenu. Certains Community Managers ne vont pas seulement animer une communauté, mais aussi repérer des influenceurs, et travailler avec eux. Ils peuvent aussi s'assurer que l'expérience des clients est bien satisfaite, que l'univers de la marque est bien respecté. Ils peuvent aussi bien faire comprendre que les réseaux sociaux peuvent être un vecteur de trafic, et générer des achats comme nourrir le CRM. 

Recrutement / CRM