Comment Stylosenligne.com a dopé ses revenus grâce au référencement naturel

SEO dans le e-commerce Après un travail d'optimisation des pages Web et une campagne de netlinking ciblée, l'agence Brioude a permis au site d'e-commerce d'engranger 400% de croissance en deux ans. La prestation aura été facturée 10 000 euros.

"Si vous ne vous pliez pas à ce que demande Google, votre activité d'e-commerce ne pourra pas bien décoller", résume Valérie Besson, administratrice de stylosenligne.com.

Lorsque le site est lancé il y a deux ans et demie, elle maîtrisait peu les subtilités du référencement naturel. Le compte Google Webmaster Tool n'était d'ailleurs pas activé.

Aujourd'hui, son expérience montre qu'il est encore possible pour un petit acteur du e-commerce de décrocher les premières positions sur les SERP de Google.fr sur des requêtes concurrentielles.


Une prestation d'un an, à 5 000 euros


Intéressée à l'idée de gagner de la visibilité sur la Toile, Valérie Besson entend parler des compétences de l'agence Brioude Internet, quatre mois après la mise en ligne du site (conçu grâce à PrestaShop 1.0). L'agence lui propose une prestation d'un an, à 5 000 euros, une des offres les plus accessibles de Brioude. Le contrat ne contient pas d'engagement contractuel sur les résultats, l'agence ne signant alors plus ce genre de promesses depuis quelques années.

Le webmaster du site, Mathieu Rasse, a cependant pu préciser l'objectif principal en matière de SEO : se placer sur des requêtes combinant le mot "stylo" et une marque (comme "stylo Waterman" par exemple). Cependant, comprenant que les résultats du SEO pouvaient ne pas être visibles à court termes, les responsables du site ont décidé de miser également sur une campagne Adword.

 

PrestaShop, balise Meta et Title

 

La première étape a consisté à auditer le site pour en analyser les lacunes, puis ensuite à optimiser le code afin de disposer d'une bonne base. "Les règles par défaut de PrestaShop sont souvent basiques, et peuvent être optimisées pour obtenir un meilleur référencement naturel. Les balises Title et les balises Meta ont ainsi dû être retravaillées. Les mots clefs n'apparaissaient pas dans les URL des pages. Enfin, les références n'étaient pas accompagnées de texte descriptif", détaille Mathieu Regnat consultant spécialiste des solutions d'e-commerce chez Brioude, qui a accompagné le projet. Il va ainsi s'employer à améliorer les critères On Page, et pousser à la rédaction de fiches produits "avec du contenu original".

 

Le site a connu un nombre de visiteurs uniques en croissance de 360% en un an.

 Netlinking et backlink

 

Une fois la base technique "solide", l'agence va ensuite aborder le netlinking, soit propager des backlinks bien placés pour améliorer le référencement naturel du site. Cela passe d'abord par l'inscription à 200 annuaires au bon Page Rank, certes, mais regroupant aussi, si possible, des sites du même secteur. "S'inscrire dans des annuaires, c'est très bien pour débuter, avec un petit budget, mais il faut en effet rester vigilant sur le type d'annuaire choisi. Google peut repérer certaines connivences entre l'annuaire et les liens, ce qu'il peut sanctionner", prévient Mathieu Regnat.

L'agence va ensuite diffuser un communiqué de presse sur plusieurs sites dédiés. Deux articles distincts seront également rédigés, en plus, pour être ensuite diffusés sur un magazine partenaire (Navimag).

 

Google Shopping et Panda

"Les résultats ont été plus rapides que ce que nous avions prévu", s'étonne Mathieu Regnat. Le site va d'ailleurs renouveler le même contrat d'un an. "Le consultant de Brioude est toujours disponible pour répondre à nos sollicitations par mail ou téléphone, et nous a donné de précieux conseils. Notre webmastering et l'aide SEO nous a donnés un avantage concurrentiel énorme", reconnaît Valérie Besson.

Par exemple, "lorsque le moteur vertical Google Shopping est apparu, nous avons pu être les premiers à être indexé sur notre secteur, et avons pu disposer d'une appréciable avance sur nos concurrents, qui peuvent être des multinationales." Les bonnes pratiques en termes SEO ont également pu protéger le site des inquiétudes liées à l'arrivée de Panda. La mise à jour de l'algorithme cet été n'a d'ailleurs pas eu d'impact négatif.  

brioude400
Répartition de la visibilité du site Stylosenligne.com depuis février 2010. En bleu foncé : nombre de requêtes sur lesquelles le site est entre la première et la cinquième position dans Google.fr. En bleu claire : entre la sixième et dizième position. En orange, les résultats moins bien placés. ©  Brioude

Retour sur investissement du SEO

 

Le site est désormais en deuxième position sur les requêtes "stylo" et "stylos" sur Google.fr. "C'est elles qui génèrent le plus de trafic avec des taux de rebond minimes", indique Valérie Besson. Le site est même passé temporairement devant Waterman, sur la requête "Stylo Waterman".

Entre le 14 aout et le 13 septembre 2011, le site a connu un nombre de visiteurs uniques en croissance de 360% par rapport à la même période l'année dernière. Le chiffre d'affaires a, lui, bondi de 400% en deux ans. Si Adword constituait 100% du trafic Google au début, le pourcentage est aujourd'hui tombé à 60%. Prochaines étapes : lancer un blog, développer une présence sur les réseaux sociaux et les avis des internautes. Autant d'actions qui devraient encore améliorer le référencement naturel du site.

Microsoft / Indexation