A lire ailleurs du 11 avril

La Norvège se révolte contre OOXML - Visas H-1B : laisser agir le hasard - Contrôler à distance l'électricité d'une entreprise, c'est possible.

La Norvège se révolte contre OOXML

Non, la Norvège ne se laissera pas faire ! Suite à l'adoption au standard ISO du format documentaire Open XML de Microsoft, des professionnels de l'informatique et des utilisateurs lambda se sont retrouvés dans les rues d'Oslo pour protester contre cette normalisation, comme le relate le journal norvégien Aftenposten. Malgré la pluie et le froid, les manifestants, appuyés de bannières et de slogans, ont voulu montrer qu'ils s'opposaient à la décision du bureau national norvégien de normalisation qui avait donné son accord à la normalisation du format Microsoft. Une décision entachée d'irrégularités selon les partisans du non, qui se voyaient ultra majoritaires, et dont au final la cause n'a pas été retenue. Lire

Visas H-1B : laisser agir le hasard

Face à l'afflux des demandes des entreprises américaines pour obtenir des visas H-1B, ces visas de travail temporaires dont sont friands les géants américains de l'IT, les autorités américaines ont proposé un jeu. Celui de la loterie, précisément. C'est le volume de demandes, excédant le nombre de visas disponibles, qui a incité les autorités à avoir recours à un tel procédé, comme le rapporte le E-Commerce Times. Entre le 1er et le 7 avril, la loterie a sélectionné les bienheureux gagnants, qui pourront travailler sur le territoire américain à partir du premier octobre prochain. Bill Gates et d'autres grands noms du secteur de l'informatique prônent une augmentation massive des visas H-1B. Selon certains analystes, l'attribution d'un visa H-1B permet la création de 4 emplois aux Etats-Unis. D'autres estiment que ces emplois s'opèrent au détriment des américains. Lire

Contrôler à distance l'électricité d'une entreprise, c'est possible

La conférence RSA sur la sécurité qui se tient jusqu'à aujourd'hui à San Francisco permet de faire le plein d'informations, mais aussi de se faire de belles frayeurs, comme l'explique Network World. Ainsi, au cours d'une conférence, un expert a déclaré que procéder à une intrusion dans le réseau électrique d'une entreprise, en prendre le contrôle et l'arrêter est en définitive assez simple. La preuve ; il l'a fait. Ira Winkler, le conférencier, et un complice, expliquent qu'ils ont réussit à pénétrer via Internet dans le système de gestion électrique d'une entreprise, et ce de manière à prendre le contrôle du système. L'équipe a été recrutée par une compagnie d'énergie pour tester les différents systèmes. Lire

Sommaire
  04/04  La surveillance au ras-des-pneus - Doper sa batterie de BlackBerry - Des SMS d'outre-tombe.  
  28/03  Les ordinateurs portables de 2015 - Conseils de survie pour BlackBerry - Apple interdit Safari sur Windows.  
  21/03 Premier jour d'un DSI - La pomme d'influence - Les brigades du cybercrime.  
Source : JDN Solutions

 

 

 

 

 

Slogan / XML