Il y a 5 ans : Microsoft enterrait la version Mac d'Internet Explorer

Toutes les semaines, retour sur un événement marquant de l'actualité de l'industrie informatique & télécoms d'il y a 5 ans.

Microsoft abandonnait les développements autour de l'édition Mac d'Internet Explorer (IE). Le géant indiquait aussi que le navigateur ferait désormais partie intégrante de son système d'exploitation. Une stratégie qui devait être effective dès la sortie d'IE 6.0...

Internet Explorer ne devait donc plus être considéré comme un logiciel à part entière, mais une simple brique de l'OS de Microsoft...

La firme de Redmond prévoyait néanmoins de poursuivre la diffusion de déclinaisons Mac au fil des versions mineures d'IE 5 encore à venir, mais également la sortie de correctifs de sécurité pour cette édition.

"Safari est sur le point de devenir une excellente alternative pour les utilisateurs de Mac", commentait Jessica Sommer, responsable produit chez Microsoft, pour expliquer cette décision d'arrêter le développement d'un navigateur optimisé pour l'OS du même nom.

Annoncé par Apple à l'occasion du salon MacWorld en janvier 2003, Safari s'articulait autour d'un moteur Open Source (KHTML). Un code qui s'adossait à l'origine à l'environnement de bureau Linux KDE (K Desktop Environment). Seule ombre au tableau : Safari était toujours en version beta - ce qui rendait son utilisation en situation réelle de production encore problématique.

 

Et aussi, du 19 juin au 17 juin 2003

Siebel rachète BoldFish

Siebel, numéro un mondial du CRM, se porte acquéreur de BoldFish, fournisseur d'une technologie de messagerie. Cette consolidation supplémentaire sur le marché de la relation client se traduira par un nouveau module pour Siebel, nommé Email Marketing et intégré à la Marketing Suite de l'éditeur.

Corel acquis par Vector Capital

L'éditeur canadien Corel a donné son feu vert pour être racheté par le fond d'investissement Vector Capital, à hauteur de 97,5 millions de dollars. Reste maintenant aux actionnaires et à la justice canadienne d'approuver cette transaction, qui permettra peut-être à Corel (qui développe notamment WordPerfect & CorelDraw) de se sortir de ses difficultés financières devenues récurrentes.

Mercury Interactive absorbe Kintana

Mercury Interactive se porte acquéreur de l'éditeur américain Kintana, qui propose une suite logicielle dédiée à la "gouvernance IT", soit l'optimisation des projets informatiques afin de réduire les coûts et de créer de la valeur. Mercury débourse 225 millions de dollars pour ce rachat, un mois après l'acquisition de Performant. Son objectif est de compléter son offre de Business Technology Optimization (BTO).

 

5 ans après