HP monte au front avec ses clients contre Oracle

L'abandon par Oracle du support des applications conçues pour le processeur Intel Intanium fait sortir de ses gonds HP et ses clients.

Très impliqué depuis 2001 dans la production de serveurs sous architecture Intel Itanium, HP a fait publiquement remonter les critiques de ses clients et partenaires. Objectif visé : faire pression sur la firme de Larry Ellison pour l'inciter à faire machine arrière et reprendre le support des applications pour Intel Itanium qu'elle compte stopper.

Parmi les critiques remontées par HP, plusieurs sont assez virulentes : "Nous considérons cette décision comme la plus indigente de toutes celles prises par Oracle ces dernières années", indique Hayden Stewart, vice président IT d'un fournisseur IT en mode SaaS client de HP.

"On ne devrait pas utiliser la contrainte pour déloger les clients d'une plate-forme robuste qui a fait ses preuves", ajoute de son côté John Pietro, directeur développement de Gilbraltar Solutions. Et Bill Pedersen, consultant système CSCS, de renchérir : "nous utilisons Oracle 10gR2 comme base de données, mais l'annonce d'Oracle nous incite à aller voir ailleurs".

HP a mis en place un blog officiel pour permettre à ses clients de répondre à Oracle. 

Intel / Serveurs