Le bonus attribué au P-DG de Sprint Nextel fait jaser

Les patrons des entreprises du secteur industriel et bancaire ne sont pas les seuls à être au centre des polémiques en matière d'attribution de stocks-options, de parachutes dorés et autres émoluments compensatoires. Dan Hesse, P-DG de l'opérateur télécoms Sprint Nextel doit (devrait ?) se mordre les doigts d'avoir reçu un bonus de 2,6 millions de dollars au titre de l'année 2008. Le hic, c'est en effet que Sprint Nextel a dégagé l'année dernière une perte colossale de 2,8 milliards de dollars et perdu rien de moins que 4,6 millions de clients. Reste à savoir si Dan Hesse aura assez de courage - certains diront de morale - pour renoncer à son bonus et apaiser les foudres d'une opinion publique échaudée par ces annonces.

Etats-Unis