Xerox rachète ACS pour 6,4 milliards de dollars

Le géant des systèmes d'impression entre de plain pied dans l'ère des services en réalisant une offre de rachat sur Affiliated Computer Services. Objectif du groupe  : tripler son chiffre d'affaires dès 2010.  

La diversification des fournisseurs informatiques vers le segment des services continue de plus belle. Après le rachat d'EDS par HP l'année dernière et tout dernièrement l'acquisition de Perot Systems par Dell, c'est au tour de Xerox d'entrer dans la danse. 

Le spécialiste des systèmes d'impression (télécopieurs, imprimantes multifonction…) Xerox a mis 6,4 milliards de dollars sur la table pour s'emparer d'ACS, acteur des services IT et de la gestion des processus métier externalisés. La transaction est prévue pour être réalisée en partie en numéraire (30%), ainsi qu'en rachat d'actions (70%).

Concrètement, chaque actionnaire d'ACS se verrait proposer 18,6 dollars par titre détenu, auxquels viendraient se rajouter 4,935 actions Xerox pour chaque action ACS. L'objectif pour Xerox est clair : accentuer sa stratégie de diversification vers les services, un segment de marché où les marges sont sensiblement plus élevées que dans la vente de matériels d'impression.

Grâce au rachat d'ACS, Xerox espère générer dès 2010 quelques 10 milliards de dollars de revenu dans les services, un chiffre d'affaires trois fois suppérieurs à celui de 2009.  

ACS tire 40% de ses revenus de clients gouvernementaux et d'administrations publiques, ce qui permet d'assurer une relative pérennité de ses rentrées financières récurrentes. Xerox a par ailleurs clôturé son dernier exercice fiscal en hausse de 2,2% sur un an, à 17,6 milliards de dollars. A mi-séance au Nasdaq, le cours de l'action Xerox abandonnait 14% alors que celui d'ACS flirtait avec les 16% de hausse.

Xerox / Chiffre d'affaires