Exclusif : Chauffeur-Privé lève 5 millions d'euros

L'opération valoriserait la start-up de Voitures de tourisme avec chauffeur à hauteur de 15 millions d'euros, selon les informations du JDN.

Le service de VTC Chauffeur-Privé vient de boucler une levée de 5 millions d'euros, selon nos informations. CM-CIC Capital Privé et X Ange entrent au capital de la start-up. L'opération valoriserait Chauffeur-Privé autour de 15 millions d'euros.

Lancée en mars 2012 par Yan Hascoet, CEO, Othmane Bouhlal et Omar Benmoussam, le service de VTC couvre la région parisienne et est aussi présent sur la côte d'Azur (Nice, Cannes, Antibes...). Chauffeur-Privé revendique plus de 250 000 clients et 2 500 chauffeurs, pour une activité dans plus de 68 villes. La start-up aurait enregistré un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros en 2014.

A Paris, plusieurs acteurs se partagent le secteur : aux côtés de l'américain Uber, on retrouve par exemple les français Snapcar, Voitures Jaunes, Allocab ou LeCab. En novembre 2013, LeCab a ainsi bouclé une levée de fonds de 5 millions d'euros pour étendre sa flotte de voitures en circulation à 800 d'ici à fin 2014, portant ainsi à 8 millions les fonds levés depuis sa création.

Les VTC parisiens doivent cependant faire face à la fronde des taxis. Ils ont finalement échappé, grâce au Conseil d'Etat, au délai de prise en charge de quinze minutes des clients. Mais pour lutter contre la maraude illégale,  la loi Thévenoud les oblige depuis peu à retourner à leur base entre chaque course... "Sauf s'ils justifient d'une réservation préalable ou d'un contrat avec le client final", précise un amendement qui permet ainsi aux VTC de contourner l'obligation. L'Autorité de la concurrence vient par ailleurs de publier un avis dans lequel elle se prononce contre le retour obligatoire à la base.

Levée de fonds / Uber