Blablacar annonce une levée de 200 millions de dollars pour une valorisation de 1,6 milliard

La start-up fondée par Frédéric Mazella se tourne désormais vers l'Asie où son nouveau statut et les fonds levés devraient lui permettre d'aller vite.

Le spécialiste français du covoiturage Blablacar vient d'annoncer, comme attendu, une levée de 200 millions de dollars (177 millions d’euros) auprès notamment des fonds américains Insight Venture Partners et Lead Edge Capital pour une valorisation d'1,6 milliard de dollars. Une somme record (c'est plus que les 100 millions d'euros levés par Sigfox, en février dernier) qui lui permet d'atteindre le club très fermé des start-up non cotées en bourse et valorisées plus d'un milliard de dollars, les fameuses "unicorns".

En juillet 2014, Blablacar avait déjà réalisé un tour de table de 100 millions de dollars mené par Index Ventures. La start-up revendiquait alors 8 millions de membres dans 12 pays d'Europe. Elle en compte aujourd'hui près de 20 millions répartis dans 19 pays : France, Espagne, Royaume-Uni, Italie, Pologne, Allemagne, Portugal, Bénélux, Russie, Ukraine, Turquie, Inde, Mexique, Serbie, Roumanie, Croatie et Hongrie. Le Français, qui a racheté en avril dernier son principal concurrent européen, l'allemand Carpooling, est en situation de quasi-monopole en France, en Allemagne ou encore en Espagne. L'acquisition du hongrois Autohop, présent en Roumanie, Serbie et Croatie notamment, lui a permis d'y renforcer ses positions.

De fait, Blablacar regarde désormais avec insistance du côté de l'Asie où elle ambitionne de mettre les voiles dès 2016. Dans son viseur des pays comme la Chine, le Japon, l'Indonésie ou encore la Corée du Sud.

A lire aussi :

 

Asie / Levée de fonds