Doctolib lève 18 millions d'euros et fait entrer Accel à son capital

La plateforme française de prise de rendez-vous médicaux revendique une communauté de 5 000 médecins et deux millions d'utilisateurs par mois.

Doctolib vient de boucler un troisième tour de table de 18 millions d'euros auprès d'Accel Partners et de ses investisseurs historiques : Pierre Kosciusko Morizet, cofondateur et ancien PDG de PriceMinister, Bertrand Jelensperger, cofondateur et PDG de Lafourchette, Pierre Krings, cofondateur de PriceMinister, Maxime Forgeot ainsi qu’Antoine Freysz et Olivier Occelli via leur fonds d’investissement Kerala Ventures. Nicolas Brusson, cofondateur de BlaBlaCar, rejoint également les investisseurs.

L'effectif de 120 salariés sera doublé d'ici 2016

Ce nouveau tour de table porte à 23 millions d'euros les fonds levés par la plateforme de prise de rendez-vous médicaux en ligne. Objectif : consolider la position de Doctolib en France, lancer la plateforme en Europe et améliorer les outils à destination des patients et professionnels de santé. Doctolib, qui emploie aujourd'hui 120 salariés, prévoit de doubler ses effectifs d'ici 2016.

Deux millions de visiteurs par mois

Fondée en octobre 2013 par Stanislas Niox-Chateau, Ivan Schneider et Jessy Bernal, Doctolib revendique deux millions de visiteurs par mois, une communauté de 5 000 médecins (chirurgiens, généralistes, dentistes, pédiatres, ORL, ophtalmologues…) et une présence dans 100 établissements de santé (hôpitaux, cliniques et centres). La start-up a ouvert quinze bureaux en France.

Le créneau de la prise de rendez-vous médicaux en ligne est en plein essor et nombreux sont les acteurs qui tentent de s'emparer du marché. L'un des principaux concurrents de Doctolib en France, MonDocteur.fr, a été racheté en 2013 par Doctissimo, filiale de Lagardère, qui a injecté 2,4 millions d'euros et pris une participation majoritaire. Keldoc ou Allodocteur, par exemple, tentent aussi de se faire une place sur ce marché.

Levée de fonds