Index Ventures lève 400 millions d'euros dédiés à l'early stage

C'est le septième fonds de la société de capital-risque. Il sera consacré à l'Europe, aux Etats-Unis et à Israël.

Index Ventures lève un nouveau fonds de 400 millions d'euros (550 millions de dollars) destiné à des start-up early stage des secteurs Web et Tech, basées en Europe, aux Etats-Unis et en Israël. Les investissements, en série A et série B, pourront aller de 100 000 à 10 millions d'euros, pour une prise de participation de 20 à 25% environ. Le ticket moyen devrait se situer entre trois et quatre millions d'euros. Les fonds seront investis à un rythme de 20 à 25 participations par an.

Mobile, FinTech, prestataires e-commerce...

Si la stratégie d'investissement du nouveau fonds se situera dans la même lignée que pour les précédents, certains domaines en vogue devraient être privilégiés par les Partners. "Le mobile, le Big Data, les Financial Services... énumère ainsi Dominique Vidal.  De manière générale, nous cherchons des industries en train d'être bouleversées et des technologies en rupture." Les technologies destinées à booster la performance des e-commerçants, par exemple, intéressent également Index. Tout comme celles liées au Bitcoin : "C'est un sujet qu'on ne peut pas laisser de côté, concède Martin Mignot. Les volumes commencent à devenir très intéressants et c'est exactement le type de tendance que l'on se doit de soutenir. Le risque que l'on prend en y investissant est relativement faible par rapport à celui de ne pas participer."

Criteo, Supercell et Dropbox

Ce nouveau fonds porte à trois milliards d'euros (4 milliards de dollars) les fonds levés par Index depuis sa création, en 1996. Parmi ses investissements les plus notables on peut citer : Criteo, Supercell (racheté cette année par Softbank pour 1,5 milliard de dollars), Dropbox, Soundcloud, iZettke, Adyen, Flipboard... Sont passées par le portefeuille d'Index plus de 140 sociétés, issues de 38 pays différents. En France, Index Ventures a récemment pris part au tour de table bouclé par l'accélérateur The Family. En mai, la société de capital-risque est aussi montée au capital du service de location de voitures entre particuliers Drivy, et en octobre dernier, elle a aussi soutenu le moteur de recherche Algolia lors de sa levée de fonds d'1,2 million d'euros.

Etats-Unis / Moteur de recherche