Pfactory, un nouvel accélérateur marseillais dans les pas de TheFamily

Pfactory accélérateur marseille 0914 L'accélérateur, qui est lancé officiellement le 10 septembre, fonctionnera de manière très similaire à TheFamily... Dont il sera d'ailleurs partenaire.

L'idée a germé dans l'esprit de Bertrand Bigay, fondateur du site Cityvox, revendu à Orange en 2008, et business angel –il possède des tickets dans quinze start-up. Un accélérateur de start-up basé à Marseille et fortement impliqué dans l'écosystème local, baptisé "Pfactory". "Avec Patrick Siri, mon cofondateur, nous sommes partis du constat que le modèle du business angel est compliqué car de nombreux projets sont encore trop immatures et mériteraient d'être davantage développés avant de lever des fonds", précise-t-il. De là est né Pfactory, installé à Marseille dans les locaux de l'EMD (Ecole de Management de Marseille), et qui sera lancé officiellement le 10 septembre.

Un million d'euros levé

Financé à hauteur d'un million d'euros par quarante entrepreneurs locaux et du numérique (dont Cyril Zimmermann, fondateur d'Hi-Media) ainsi que par la Caisse d'Epargne, l'accélérateur se revendique inspiré du modèle de son homologue parisien TheFamily. Il prendra 3% des start-up accélérées, sans limite précise de temps, et ne leur proposera pas d'hébergement. Le programme sera basé sur trois axes principaux :

Education : workshops, coaching individuels, mise en relation entre les start-up...

Privilèges, équivalent des "unfair advantages" de The Family : des deals négociés avec des partenaires pour mettre à disposition des start-up divers outils.

Mise en réseau : réseau d'entrepreneurs, de financeurs...

Dix start-up déjà sélectionnées

Les start-up entreront à Pfactory "au fil de l'eau", mais Bertrand Bigay assure vouloir réunir "une trentaine de sociétés assez rapidement, pour qu'il y ait émulation et échanges". Dix ont déjà été sélectionnées. Si les cofondateurs sont avant tout spécialistes du secteur du numérique, ils ne ferment pas les portes de l'accélérateur à des start-up spécialisées dans d'autres secteurs et assurent pouvoir leur dénicher, à elles aussi, un réseau local approprié. "La dimension équipe sera essentielle dans la sélection des accélérés ainsi que la nature du besoin auquel le projet souhaite répondre, précise Bertrand Bigay. L'ambition et le potentiel d'internationalisation seront aussi des facteurs clés." La capacité de rayonnement de Pfactory s'étendra de Nice à Montpellier.

Mutualisation de ressources avec TheFamily

Plus qu'une simple ressemblance, c'est un partenariat que Pfactory a décidé de créer avec l'accélérateur parisien TheFamily. Son cofondateur, Oussama Amar, sera d'ailleurs présent lors de la soirée de lancement. Les bases de l'accord entre les deux structures : une mutualisation de certains volets des programmes. Les start-up accélérées par Pfactory pourront bénéficier de workshops de TheFamily (les sessions Koudetat) ainsi que des "unfair advantages". Certaines d'entre elles, davantage avancées dans leur développement et sous réserve d'acceptation par TheFamily, auront même accès à l'ensemble des événements et aides dont bénéficient les protégées de l'accélérateur parisien, sans restrictions.

Autour du même sujet