Ludovic Broyer

Chroniques de Ludovic Broyer

Fondateur d'iprotego, iprotego

Issu du monde des moteurs de recherche, avec la création en 2000 d’une première société spécialisée dans le référencement de sites web, puis d’une seconde développant des solutions pour mesurer la visibilité des sites sur internet, Ludovic Broyer a exercé ensuite plusieurs années comme chasseur de tête. Dans ce métier, utilisant son expérience acquise sur le net, il va alors se servir des réseaux sociaux pour trouver des candidats, des entreprises, recouper et vérifier des informations. Et puis un jour, au détour d’une anecdote, il découvre à quel point ce web 2.0 peut se montrer néfaste pour la vie privée et la réputation des personnes de tout âge. Révolté par l’inertie des éditeurs responsables de ces données et de l’impact démesuré de Google auprès du grand public, Ludovic Broyer décide alors de fonder iProtego en 2009 pour donner aux internautes un moyen de reprendre le contrôle de leur identité numérique, c’est à dire de leur réputation et de leur vie privée sur intern

Dernières chroniques de Ludovic Broyer

  • La vie après un bad buzz

    Chronique de Ludovic Broyer
    En 2018, près d’une centaine de « bad buzz », ces crises de réputation en ligne, ont été recensées dans le monde . Bien que la tendance soit à la baisse depuis 2015, les marques restent fortement exposées depuis l’explosion des réseaux sociaux.

  • Un an après, l’illusion du RGPD

    Chronique de Ludovic Broyer
    Le 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entrait en vigueur au sein de toute l’Union européenne. Un an après, quel bilan en tirer ? Quel constat dresser ? Force est de constater que son efficacité reste très limitée du fait d’un cadre trop large et imprécis, et d’un manque de moyens réel quant à l’application des droits des citoyen.nes.

  • Données personnelles, attention danger !

    Chronique de Ludovic Broyer
    8 mois après l’entrée en vigueur du RGPD, jamais la cybercriminalité n’a été aussi importante. 945 fuites ont été répertoriées au 1er semestre 2018 compromettant quelque 4,5 milliards de données . Et devinez quel est le passe-temps préféré des hackers? Le vol de vos données personnelles. La CNIL a ainsi recensé près de 34 millions de cas de violation de données personnelles entre le 25 mai et le 1er.

  • Réseaux sociaux : la fake news comme arme de destruction massive de l’e-réputation

    Chronique de Ludovic Broyer
    A l’ère du numérique, rumeur et diffamation s’entremêlent pour revêtir les atours de la fake news. Cette dernière se propage en ignorant les frontières et est devenue un sujet de préoccupation majeur pour tous. Comment faire face à ce qui ressemble à une épidémie numérique et soigner sa e-réputation ?