Enchères : le Conseil des ventes veut faire évoluer le secteur


Le régulateur des enchères a publié un livre blanc sur les enchères sur le Web. Il se dit prêt à abandonner le système actuel d'agrément pour les opérateurs. 

Le Conseil des ventes volontaires, autorité de régulation des ventes aux enchères en France, veut faire évoluer cette activité en ligne. Un secteur dont de nombreux acteurs ont contesté depuis plusieurs années l'autorité du régulateur. Mais le Conseil des ventes ne serait pas le seul à rencontrer des difficultés avec les sites d'enchères. Selon un sondage qu'il a commandité à Opinionway, 48 % des utilisateurs fréquents de l'un de ces sites  auraient déjà rencontré un problème.

Pour "renforcer la confiance du consommateur", l'autorité fait huit propositions. Elle propose notamment que chaque opérateur joue le rôle d'un "tiers de confiance", pour le paiement et la livraison, que les litiges puissent être résolus par la médiation et qu'un label de qualité soit mis en place.

Le Conseil des ventes se prononce également pour l'élaboration d'une directive européenne sur les enchères publiques, ainsi qu'une réforme de la loi de 2000 qui régit le secteur. Interrogé par le "Journal du Net", le Conseil des ventes se dit prêt à abandonner le système actuel d'agrément pour les opérateurs.

Depuis plusieurs années, le régulateur a poursuivi plusieurs sites d'enchères, obtenant le plus souvent leur condamnation. Le plus connu, eBay, a été assigné fin 2007 (lire eBay assigné par le régulateur des enchères publiques, du 04/12/07), mais le procès n'a toujours pas eu lieu. -

Annonces Google