Aimone Ripa (Lazada) "Lazada est pour les marchands un point d'entrée unique et simplifié vers l'Asie du Sud-Est"

L'Amazon du sud-est asiatique lancé il y a 3 ans par Rocket Internet ouvre sa marketplace aux marchands étrangers et annonce un premier partenariat en Europe avec Neteven.

JDN. Vous avez cofondé Lazada a trois ans. En quoi consiste votre projet ?

ripa3 275
Aimone Ripa di Meana, cofondateur et CEO crossborder de Lazada © S. de P. Lazada

Aimone Ripa di Meana. Lazada s'est lancé début 2012 sur cinq marchés simultanément - Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Philippines et Vietnam - avec l'ambition de devenir la première destination shopping d'Asie du Sud-Est. Nous avons débuté en bâtissant une infrastructure logistique et en vendant en propre mais dès l'été 2013, nous avons ouvert une marketplace, de façon à accroître plus rapidement notre catalogue et le nombre de nos clients. Moins de deux ans après son lancement, la place de marché représente 75% de notre volume d'affaires. En rythme annualisé, elle a atteint le milliard de dollars en mars. Aujourd'hui, après trois ans de travail, Lazada constitue pour les marchands et les marques de la planète le point d'entrée idéal, unique et simplifié, pour toucher le sud-est asiatique, une zone de 550 millions de consommateurs.

Comment les aidez-vous à surmonter les deux obstacles qui les freinent le plus : le paiement et la logistique ?

Sur le paiement, la pénétration de la carte bancaire et la confiance dans les transactions électroniques sont peu élevées dans la région. Nous avons donc beaucoup travaillé avec des prestataires locaux qui nous permettent aujourd'hui de proposer le paiement des achats en liquide. Il peut s'agir de cash-on-delivery [paiement à la réception de la commande, ndlr], de dépôt d'argent au guichet d'une banque ou sur un distributeur automatique, ou encore de transfert bancaire.

Concernant la logistique, nous opérons 8 entrepôts, 50 hubs de distribution, nous avons 60 partenaires de transport local ou transfrontalier et nous sommes en train de bâtir notre propre flotte : Lazada Express, LEX. Les questions logistiques dépendent aussi beaucoup du pays du marchand, mais nous sommes aujourd'hui en capacité de l'accompagner.

Combien de marchands vendent sur la marketplace de Lazada et les marchands européens vous intéressent-ils ?

Nous en comptons 15 000. Il s'agit de marques comme de marchands et nous nous assurons toujours, avant de les accepter, qu'ils sauront assurer un bon niveau de service. Les consommateurs d'Asie du Sud-Est deviennent plus aisés et sont aussi de plus en plus connectés, au travers de leur mobile. Nous voulons donc leur proposer une offre nouvelle, en provenance d'autres régions du monde.

Pour cela, je suis ravi d'annoncer un partenariat avec Neteven. Nous devons travailler avec différents acteurs de l'écosystème pour devenir une "one-stop solution" aussi pour les marchands situés en dehors du sud-est asiatique. Nous avons donc déjà quelques partenaires en Chine et le Français Neteven est le premier en Europe.

Aimone Ripa di Meana, 31 ans, est le CEO crossborder et le cofondateur de Lazada Group. Diplômé en relations internationales de St Andrews Univsersité et titulaire d'un MPA en administration et politique publique de la London School of Economics, il débute sa carrière en 2009 en tant qu'analyste financier chez Rothschild. En 2010 il rejoint McKinsey en tant qu'analyste à Milan, puis devient associé au bureau de Londres. En 2012 il cofonde Lazada Thaïlande et en devient le directeur opérationnel. Depuis août 2013, il est le CEO crossborder de Lazada, basé à Kong Kong.

Annonces Google