Kameleoon lève 5 millions d'euros pour accélérer en Europe

Kameleoon lève 5 millions d'euros pour accélérer en Europe La plateforme parisienne de personnalisation de l'expérience utilisateur digitale à base d'IA compte renforcer sa présence au Royaume-Uni et dans les pays nordiques.

Spécialiste français de la personnalisation de l'expérience utilisateur digitale, Kameleoon boucle sa troisième levée de fonds. A hauteur de 5 millions d'euros, elle a été réalisée auprès d'Odyssée Venture et de SGPA, l'un de ses actionnaires historiques. En comptant cette nouvelle opération, la société a levé 7,4 millions d'euros depuis sa création en 2012. Avec environ 130 collaborateurs, la société se répartit principalement entre la France et la Russie. Les deux pays regroupent les 50 personnes que compte sa R&D dirigée par son CTO fondateur Jean-Noël Rivasseau. Kameleoon est aussi présente en Allemagne, pays où elle est la plus active commercialement à l'étranger après l'Italie.

Principal objectif du tour de table pour Kameleoon : accélérer son développement dans les pays du Nord de l'Europe. La société parisienne compte ouvrir un bureau au Royaume-Uni d'ici la fin de l'année. Il ciblera également le Benelux et les pays nordiques.

"Nous avons enregistré une croissance à trois chiffres jusqu'en 2017, et de 80% en 2018", souligne Jean-René Boidron, président de Kameleoon. "Nous sommes très proches du point de rentabilité. Du coup, cette levée ne vient ni consolider des acquis ni défendre des positions, mais donner de la marge de manœuvre pour nous développer. Sachant que nous sommes tout proche d'un chiffre d'affaires à deux chiffres en millions d'euros."

De l'A/B testing au marketing prédictif

D'une simple solution d'A/B testing née en 2012, l'offre de Kameleoon s'est enrichi en 2014 de possibilités de personnalisation web basées sur les profils comportementaux des visiteurs : sessions de navigation, provenance, localisation, informations issues de DMP..."En 2015, nous sommes passés au marketing prédictif avec un recours massif au machine learning", détaille Jean-René Boidron. "Les algorithmes d'auto-apprentissage nous permettent désormais de définir pour chaque segment des scores de conversion ou d'appétence pour tels ou tels contenus ou produits."

"Nous comptons améliorer les capacités de notre plateforme en matière d'automatisation"

Au final, l'interface web et ses différents composants (produits, images, messages…) seront personnalisés en fonction de chaque segment. Des exemples ? "Sur 15 univers de produits, le bijoutier Swarovski s'adosse à notre outil pour en sélectionner trois à afficher sur son site en fonction des visiteurs. Toyota y a recours pour détecter sur son portail les leads à plus forts potentiels d'achat en vue de les inviter à essayer gratuitement un véhicule en concession. Quant à Cdiscount, il utilise notre technologie pour individualiser ses campagnes promotionnelles. En fonction de l'intention d'achat et du degré d'hésitation des leads, il dose ses messages et envoie des bons de réduction plus ou moins importants, voire aucun si le comportement détecté révèle que l'utilisateur est prêt à sortir sa carte de crédit."

In fine, la mission de Kameleoon est ainsi d'augmenter les taux de conversion (taux de clics, taux d'abonnement, actes d'achat, etc.) et de générer du chiffre d'affaires incrémental sur le web.

500 grands comptes

La levée de fonds doit permettre à Kameleoon d'accélérer ses efforts en R&D. "Nous comptons notamment améliorer les capacités de notre plateforme en matière d'automatisation", confie Jean-René Boidron. "Il suffira par exemple de définir un objectif de vente de 100 000 euros d'articles en promotion, et Kameleoon fixera lui-même les seuils d'appétence par visiteurs, 20%, 30%, 40% sur tel ou tel produit, pour ne cibler que les profils optimaux." Autre objectif de R&D : tester de nouveaux algorithmes, mais aussi renforcer plus globalement le socle de la plateforme et ses capacités de gestion temps réel.

A ce jour, Kameleoon revendique quelque 500 grandes entreprises clientes tous secteurs confondus. Parmi elles, on relève en plus de celles évoquées plus haut Auchan, Axel Springer, BPCE, Fnac/Darty, Lidl, Michelin ou encore Oui.scnf et Renault.

A lire aussi 

Kameleoon lève 5 millions d'euros pour accélérer en Europe
Kameleoon lève 5 millions d'euros pour accélérer en Europe

Spécialiste français de la personnalisation de l'expérience utilisateur digitale, Kameleoon boucle sa troisième levée de fonds . A hauteur de 5 millions d'euros, elle a été réalisée auprès d'Odyssée Venture et de SGPA, l'un de ses...