Fab.com prépare une nouvelle levée le valorisant 1 milliard de dollars

L'e-commerçant US de design s'apprête par ailleurs à annoncer un nouveau pivot, pour se positionner comme alternative à Amazon et Wal-Mart.

L'e-commerçant américain de mobilier design Fab.com est en train de conclure un nouveau tour de table, qui le valoriserait à 1 milliard de dollars, affirme Techcrunch. Selon le site d'information, Fab chercherait cette fois-ci à lever plus de 100 millions de dollars. Ayant déjà levé un total de 171 millions, la société était valorisée autour de 600 millions lors de son dernier tour de table, réalisé en juillet 2012 (lire l'article Fab.com lève 105 millions de dollars pour s'étendre à l'international, du 19/07/2012).

Revendiquant aujourd'hui 12 millions de membres dans le monde, le site a enregistré un chiffre d'affaires 2012 de 150 millions de dollars. L'année 2013 a en outre débuté sur les chapeaux de roue, avec des ventes en hausse de 300% entre les mois de janvier 2012 et 2013. L'international constitue d'ailleurs un levier de croissance important, puisque l'Europe pèse désormais 30% des revenus du site. Ce tour de table pourrait être confirmé officiellement dans le courant de la semaine prochaine, Fab s'apprêtant également à annoncer une nouvelle évolution de son modèle économique.

Lancé en 2010 en tant que réseau social gay, Fab avait réalisé un premier pivot drastique en 2011, se repositionnant en site de ventes événementielles de design. Ses fondateurs estiment avoir, en 2012, fait évoluer leur e-boutique en site marchand leader sur la catégorie. En effet, entre décembre 2011 et 2012, le nombre de ses membres a été multiplié par 8, son catalogue a gonflé de 2 000 à 15 000 références, la proportion des produits en stock est passée de 5% à 75%, la logistique a été intégrée, les effectifs ont progressé de 85 à 600 salariés. Et le taux de transformation est passé de 5% à 13%.

Désirant aujourd'hui devenir "l'alternative mondiale à Amazon et Wal-Mart", Fab va en particulier développer son activité de design et de fabrication de ses propres produits. "La seule façon de se battre, dans le monde d'Amazon, est de vendre des choses qu'Amazon ne vend pas", annonçait le mois dernier son cofondateur Bradford Shellhammer  sur Fastcodesign.com.

Capital risque / Levée de fonds

Annonces Google