Marketing direct : les annonceurs misent sur le digital Le marketing digital a de l'avenir

Les annonceurs privilégient la mixité de leurs investissements en marketing direct, 64 % réalisant à la fois des opérations de type classique (téléphone, fax, papier) et interactif (Web, mobile). En tout état de cause, le multicanal, qui implique l'usage de différents canaux pour atteindre une cible, est tout particulièrement adapté aux actions de marketing direct.


La part des "purs interactifs" s'établit à hauteur de 11 %, soit une progression de + 3 % par rapport à 2008. La tendance à l'avenir devrait voir les "purs interactifs" très fortement émerger jusqu'à 24 % et, par un effet de vase communiquant, la part des "purs classiques", régresser à hauteur de 6 %. Pour 87 % des interviewés, leur stratégie répond à un objectif de complémentarité plutôt que de substitution, taux qui reste à l'identique de celui de 2008.