Les maisons de disques récupèrent des parts dans YouTube

Peu de temps avant que Google n'achète YouTube (lire l'article du 10/10/2006), les géants de la musique - Vivendi universal, Sony BMG, Warner Music Group - avait négocié pour obtenir chacun une part dans la vente de YouTube. Les maisons de disques bénéficient au total d'environ 50 millions de dollars. Il s'agissait, via cet accord, de compenser les nombreuses violations de droits d'auteurs dont sont victimes les majors depuis l'existence des sites d'échange vidéo. Cet accord devrait permettre à Google d'éviter les poursuites judiciaires. Une décision significative d'un changement de stratégie des maisons de disque sur le Net. En effet, à l'heure actuelle, elles s'orientent vers des partenariats financiers avec les acteurs du Net en échange de la distribution gratuite de clips vidéos, et récupérent une part des revenus générés par la publicité au lieu de vendre leurs produits en BtoC. D'autres acteurs, comme CBS et NBC, n'ont pas conclu pour l'instant de tels accords avec YouTube.

Autour du même sujet

Les maisons de disques récupèrent des parts dans YouTube
Les maisons de disques récupèrent des parts dans YouTube

Peu de temps avant que Google n'achète YouTube (lire l' article du 10/10/2006), les géants de la musique - Vivendi universal, Sony BMG, Warner Music Group - avait négocié pour obtenir chacun une part dans la vente de YouTube. Les maisons de...