Yahoo : un nouvel actionnaire plaide pour la revente du moteur


Le fonds Ivory Investment demande au board de Yahoo d'être raisonnable et de négocier une revente de son moteur de recherche à Microsoft.

Les difficultés de Yahoo poussent de nouveau ses actionnaires à entonner le refrain d'une revente. Dans un courrier adressé le 10 décembre au conseil d'administration de Yahoo, le fonds Ivory Investment appelle les membres du board à "agir raisonnablement", et rechercher au plus vite à conclure une transaction avec Microsoft. Ivory Investment, qui possède 1,5 % du capital de Yahoo estime, en effet que le portail pourrait vendre son moteur à Microsoft pour 15 milliards de dollars.

Selon le schéma proposé par le fonds, Microsoft détiendrait et gèrerait l'activité de recherche en ligne, tandis que Yahoo percevrait 80 % des revenus générés par les recherches sur cette plate-forme. Outre les 15 milliards de dollars que Yahoo pourrait retirer d'une cession de son moteur à Microsoft, le groupe pourrait profiter d'environ 500 millions de dollars par an de résultat opérationnel additionnel.

Ivory Investment rejoint ainsi le camp des investisseurs partisans de la revente, parmi lesquels figurent l'activiste Carl Icahn (qui détient 5,5 % du capital de Yahoo) et Mithras Capital (0,19 %).

Ces déclarations interviennent alors que Yahoo organise sa propre revente. Le groupe vient en effet de revoir la généreuse politique d'indemnités qui avait été adoptée peu de temps après l'annonce de l'OPA de Microsoft en début d'année. Ce plan prévoyait d'octroyer d'importantes indemnités aux salariés du groupe souhaitant quitter l'entreprise en cas de rachat.

Selon certains actionnaires, défenseurs d'une transaction, ce plan avait à l'époque pour unique objectif de dissuader d'éventuels acquéreurs, au premier rang desquels figurait Microsoft. Une générosité dont Yahoo a aujourd'hui bien besoin de se passer : le groupe, qui vient d'engager une politique de rigueur budgétaire est actuellement en train de supprimer 10 % de ses effectifs, soit environ 1 500 emplois.

Annonces Google