Google accepte la censure pour se renforcer en Chine

Le moteur de recherche américain, qui détient déjà 2,6 % de son homologue chinois Baidu, va lancer google.cn, selon le Wall Street Journal. La société californienne a accédé à la demande de Pékin de ne pas répertorier les sites interdits, tout en précisant quelle indiquera si la recherche a été censurée. Dans un premier temps, le service sera basé aux Etats-Unis, faute davoir obtenu le droit dutiliser des serveurs chinois.

Autour du même sujet

Google accepte la censure pour se renforcer en Chine
Google accepte la censure pour se renforcer en Chine

Le moteur de recherche américain, qui détient déjà 2,6 % de son homologue chinois Baidu, va lancer google.cn, selon le Wall Street Journal. La société californienne a accédé à la demande de Pékin de ne pas répertorier les sites interdits, tout en...