Qui sera le prochain secrétaire d'Etat à l'Economie numérique ? Dernière heure : Nathalie Kosciusko-Morizet remplace Eric Besson

nathalie kosciusko-morizet
Nathalie Kosciusko-Morizet © JDN

Nathalie Kosciusko-Morizet remplace Eric Besson au poste de secrétaire d'Etat à la prospective et au développement de l'économie numérique.


Du secrétariat d'Etat de l'Ecologie à celui du Numérique. Nathalie Kosciusko-Morizet remplace Eric Besson au poste de secrétaire d'Etat à la prospective et au développement de l'économie numérique. Elle aura ainsi la charge de mettre en œuvre le plan Numérique 2012 façonné par Eric Besson (lire le dossier : Les principaux points du plan France Numérique 2012, du 20/10/08). Cette nomination est une surprise, son nom n'étant pas le plus cité parmi les remplaçants.

Elle rassure néanmoins les patrons de l'Internet Français qui craignaient avant tout la nomination de Frédéric Lefebvre à ce poste. Ils comptent par ailleurs sur l'influence de son frère pour Pierre Kosciusco-Morizet, fondateur de Priceminister, président de l'Acsel (Association pour le commerce et les services en ligne) et co-responsable de l'Asic (Association des services Internet communautaires) afin d'œuvrer contre un excès de régulation paralysant pour le développement des entreprise, et la création de nouvelle taxes qui pourraient s'abattre sur le secteur dans les prochains mois.

Cependant, l'expérience d'Eric Besson à ce poste a montré que l'influence du secrétaire d'Etat du numérique sur les grands dossiers de l'Internet étaient limités. Les grandes décisions sont en effet d'abord prises par les équipes de l'Elysée (loi Création et Internet, licence 3G, dividende numérique, etc.) puis secondairement par Matignon, le ministère de la Culture et Bercy. Charge à elle de s'imposer sur ces dossiers si elle veut apporter sa participation sur ces dossiers. Ce qui ne sera pas simple sans administration ni budget.

 Lisez la suite de ce dossier pour connaître les noms et les positions sur les grands chantiers de l'Internet de ceux à qui elle a été préférée.

Gouvernement / Nathalie Kosciusko-Morizet