L'influence de Google sur Barack Obama Eric Schmidt, DG de Google et conseiller d'Obama

eric schmidt, directeur général de google depuis 2001 soutenait et conseillait
Eric Schmidt, directeur général de Google depuis 2001 soutenait et conseillait Barack Obama © Google

Officiellement, Google ne s'engage pas politiquement. Le moteur qui a reçu l'ensemble des candidats à la Maison blanche pour des séances de questions-réponses avec ses salariés diffusées sur Youtube tient à ne pas froisser les républicains.

 

Officieusement, le cœur de l'ensemble des salariés du moteur a penché durant toute l'élection pour le candidat démocrate, Barack Obama. Au début du mois de février 2008, lors des primaires américaines, les dons des salariés de Google pour Barack Obama s'élevaient à près de 100 000 dollars (moitié moins pour l'autre candidate à l'investiture démocrate, Hillary Clinton), contre à peine plus de 1 500 dollars pour le républicain John McCain, selon la Commission fédérale des Elections (FEC). A la fin du mois d'août, les employés de Google avaient versé un peu plus de 487 000 dollars au comité de soutien de Barack Obama contre seulement 20 600 dollars à celui de John McCain. 

 

Le premier des "Googlers", le directeur général du groupe, Eric Schmidt a lui aussi un penchant pour Barack Obama. Durant la campagne, Eric Schmidt n'a d'ailleurs pas caché sa préférence (à "titre personnel", s'est-il évertué à répéter pendant la campagne) pour celui qui n'était alors que sénateur de l'Illinois. IIl alla même jusqu'à intégrer son équipe de conseillers. Le DG de Google sera d'ailleurs pressentit pour devenir le premier DSI de l'Etat fédéral américain. Poste qu'il refusera avant même qu'il ne puisse lui être proposé, affirmant être très heureux chez Google. 

 

Qu'il souhaite rejoindre le nouveau président ou pas, Eric Schmidt a surtout été contraint de rester aux commandes de Google. En 2004, le PDG du moteur a en effet conclu un pacte avec ses deux co-fondateurs, Sergey Brin et Larry Page, pour rester à leurs postes pendant au moins 20 ans. Cet accord daterait d'un mois avant l'introduction en Bourse de Google en août 2004.