La Nouvelle-Zélande assouplit son texte sur la risposte graduée

Fin février 2009, l'entrée en vigueur de la riposte graduée en Nouvelle-Zélande avait été repoussée d'un mois afin d'entendre les arguments des opposants à son adoption. Résultat : le texte de loi – précisément la Section 92A du Copyright Act de 1992 – va être réécrit et devrait finalement être moins strict que le projet de loi français actuellement en discussion chez les députés et qui prévoit de couper l'accès Internet pour les internaute surpris à télécharger illégalement du contenu, après deux avertissements. La coupure d'accès Internet est en effet jugée par les opposants néozélandais comme disproportionnée. De plus, Simon Power, ministre du Commerce en Nouvelle-Zélande, estime encore trop faibles les preuves que les ayants droits pourraient apporter afin de faire suspendre l'abonnement à Internet d'un internaute.  

Annonces Google