Les prix des appels fixes vers les mobiles stagnent


Les opérateurs télécoms maintiennent leurs prix sur les appels de fixes vers les mobiles, sans répercuter les baisses successives imposées par l'Arcep.

Les Français ne payent pas moins chers leurs appels depuis un téléphone fixe vers un mobile aujourd'hui qu'il y a trois ans. Ainsi, une minute depuis une ligne Freebox vers un téléphone portable SFR coûtait 16 centimes d'euros début 2008 contre 16,4 centimes en 2005, selon des données SFR publiées dans "Les Echos". Même tarif depuis une Livebox d'Orange, qui n'a pas non plus baissé ses prix à partir d'une ligne fixe depuis 2006.

Pourtant, l'autorité de régulation des télécoms, l'Arcep, a régulièrement imposé aux opérateurs mobile des baisses des "terminaisons d'appels", c'est-à-dire du prix que l'opérateur d'une personne qui appelle doit payer à l'opérateur de la personne appelée (lire Vers une baisse du prix des appels sur mobiles ?, du 03/12/08). Des baisses souvent critiquées par les opérateurs, notamment SFR qui a saisi début février le Conseil d'Etat sur le sujet (lire Terminaisons d'appel : SFR saisit le Conseil d'Etat, du 06/02/09).

Mais les opérateurs fixe n'ont semble-t-il que très peu répercuté ces baisses. Ainsi, les forfaits Internet incluant de la téléphonie n'englobent pas les appels vers les mobiles. Bouygues Telecom vient de déroger à cette règle en annonçant lundi que ses abonnés "Bbox" disposeront de trois heures par mois vers les téléphones portables. Fin 2008, SFR avait écrit à la Commission pour se plaindre de l'absence de baisse des prix pratiqués par les opérateurs "fixe". Mais les opérateurs "mobile" ne sont pas forcément meilleurs élèves. Selon l'UFC-Que Choisir, ils n'auraient pas diminué leurs prix sur la période 2003 à 2007 (Lire Mobile : aucune baisse significative des prix depuis 2003 selon l'UFC, du 28/02/08).  

Autour du même sujet

Annonces Google