Opérateurs : les lignes fixes sauvées par le triple play


Les opérateurs historiques européens pourraient réaliser 4 milliards de chiffre d'affaires grâce à leurs offres triple play en 2015. En particulier grâce à la télévision payante.

Le triple play donne une seconde jeunesse aux lignes fixes. Selon une étude réalisée par Exane BNP Paribas et le cabinet Arthur D. Little, les revenus générés par les services "triple play" (Internet, téléphonie et télévision) atteindront 4 milliards d'euros en 2015 pour les opérateurs historiques européens. Soit 7 % de leurs revenus actuels.

"Le succès du "triple-play" va permettre aux opérateurs de télécoms d'enrayer le déclin de leurs lignes fixes, de maintenir leur revenu moyen par utilisateur et de préserver, par la consolidation du secteur, leur rentabilité", conclut l'étude, menée dans 17 pays en Europe et auprès de 83 entreprises.

Ces revenus proviendront pour les deux tiers de la télévision payante. Selon l'étude, les opérateurs pourraient capter entre 10 et 30 % des abonnés à la télévision payante. Si les opérateurs, en tant que diffuseurs de chaînes de télévision, ont un bel avenir devant eux, les auteurs ne réservent pas le même jugement à ceux, comme Orange, qui investissent dans les contenus exclusifs. Pour eux, cette stratégie est "trop risquée car la base de clients des opérateurs ne permettra pas d'amortir les coûts très élevés de ces contenus".

Orange / BNP Paribas

Annonces Google