Orange Cinéma dans l'oeil du Conseil de la concurrence


Comme l'avait suggéré Eric Besson, le Conseil de la concurrence va se pencher sur les contenus achetés par Orange et distribués sur son réseau.

Le Conseil de la concurrence a été saisi par le gouvernement pour donner son avis sur les contenus distribués en exclusivité par les FAI. En l'occurrence, la question concerne surtout Orange.

L'opérateur développe en effet une stratégie de diffusion de chaînes de télévision en exclusivité sur son réseau avec notamment Orange Foot et le bouquet de chaînes Orange Cinéma. Une exclusivité qui déplait fortement à ses concurrents Free et Neuf Cegetel (SFR, Groupe Vivendi), qui reprochent à Orange de vouloir préempter le marché des contenus en abusant de ses moyens pour acquérir des exclusivités. Bref, en mariant abusivement le métier d'éditeur et de distributeur.

La saisine du Conseil de la concurrence était dans les tuyaux depuis plusieurs mois. Eric Besson l'avait ainsi suggéré dans son plan France Numérique 2012 (lire notre dossier : Les principaux points du plan : France Numérique 2012, du 20/10/08). "L'accès de tous à Internet doit impliquer l'accès à tout ce que permet Internet. Le choix d'un mode d'accès ne doit donc pas conditionner les services auxquels l'on peut accéder", écrivait alors le secrétaire d'Etat à l'économie numérique. Entre temps, lors de discussions à l'Assemblé nationale, Christine Albanel prenait le contre-pied d'Eric Besson en prenant position en faveur d'Orange, considérant que ce genre d'accord relève après tout de la libre concurrence.

Finalement le Conseil a bien été saisi par Christine Lagarde "en accord", explique le communiqué, avec ses deux collègues. Il appartient donc au Conseil de la Concurrence de trancher et de dire si cette situation "peut induire des effets anticoncurrentiels ou présenter des risques pour la concurrence". Au préalable, il consultera l'Arcep et le CSA.

Orange / Christine Lagarde

Annonces Google