Time Warner Cable recule sur le paiement à la consommation


Le câblo-opérateur ajourne l'extension de ses tests de facturation en fonction de la quantité de bande passante utilisée. Mais l'expérimentation au Texas se poursuit. 

Face à l'opposition de nombreux clients, le câblo-opérateur Time Warner Cable fait marche arrière sur la tarification de l'accès Internet selon la consommation des abonnés. Vendredi, la société a annoncé qu'elle renonçait à étendre à quatre nouvelles villes ce mode de tarification. "Il est clair qu'il y a beaucoup d'incompréhension à propos de nos plans de lancer quatre nouveaux tests de facturation selon la consommation", a déclaré le PDG Glenn Britt.

Depuis juin 2008, Time Warner Cable teste ce système à Beaumont au Texas. L'annonce du câblo-opérateur la semaine dernière d'étendre ce test à quatre villes américaines (San Antonio et Austin au Texas, Rochester dans l'Etat de New York et Greensboro en Caroline du Nord) avait déclenché l'ire de certains abonnés, qui avaient alors lancé des pétitions. Time Warner Cable voulait y remplacer son offre d'accès illimité par des tarifications selon des paliers : 29,95 dollars par mois pour 5 gigabits, 54,90 dollars pour 40 gigabits et une somme non dévoilée pour 100 gigabits.

La société n'a pas l'intention cependant de mettre fin à sa première expérimentation au Texas. Et l'extension des tests n'est pas annulée mais simplement ajournée. Pour sensibiliser ses abonnés à leur consommation de bande passante, le câblo-opérateur va par ailleurs déployer un logiciel indiquant leur utilisation réelle.

Annonces Google