Pâtes : les prix ont grimpé... sans redescendre

GMS signifie "grandes et moyennes surfaces". © Photomontage JDN / pavelr - Fotolia.com

Entre juin 2007 et septembre 2008, les fabricants de pâtes ont souffert, avec un prix du blé qui s'est envolé par rapport à celui de leur produit. Ils ont notamment essuyé un pic du prix du blé en février 2008 (+91% par rapport à janvier 2007), à 288 euros la tonne (TVA à 5,5% comprise). Or, trois mois plus tard, à la livraison de la matière première payée en février, le prix des pâtes, lui, n'avait augmenté que de 22% (TVA à 19,6% comprise). La hausse était donc loin d'être totalement compensée.

Mais depuis octobre 2008, c'est le contraire qui se passe. Alors que le prix du blé est globalement en baisse, 13% moins cher en septembre 2009 qu'en janvier 2007, le prix des pâtes est, lui, désormais 25% plus élevé qu'à l'époque. Bref, si la hausse de la matière première a été en partie compensée, ce n'est pas du tout le cas de la baisse.

Suggestions de contenus