Les truffes chinoises dérangent celles du Périgord

Bien plus abordable, la France en importe 16 à 20 tonnes par an. © Lamax - Fotolia

A l'œil nu, impossible de les différencier. Mais dans l'assiette, les saveurs sont dit-on incomparables. La célèbre truffe du Périgord est extrêmement parfumée, tandis que la truffe chinoise a beaucoup moins de saveur. Seulement voilà, dans le porte-monnaie, la truffe de Chine bat à plate couture sa cousine du Périgord en étant 80% moins chères. A ce prix là, normal que la France en importe tous les ans entre 16 et 20 tonnes alors que la production nationale atteint péniblement les 25 tonnes.

De plus en plus souvent, des truffes chinoises sont mélangées aux périgourdines par des vendeurs peu scrupuleux ou des restaurateurs qui achètent de la truffe de Chine, ce qui est légal, mais mettent en avant des plats à la truffe ou truffé, ce qui est illégal.

Suggestions de contenus